Les Programmes d’échanges internationaux

Si vous voulez faire vos études en France, il existe de nombreuses possibilités pour participer à des programmes d’échanges internationaux.

Voici quelques explications du fonctionnement des programmes Socrates-Erasmus, Leonardo Da Vinci et d’un programme d’ingénieurs de l’agence EduFrance (n+i).

SOCRATES – ERASMUS

Qu’est ce que SOCRATES-ERASMUS ?

Le programme SOCRATES soutient les projets de coopération européenne dans 8 domaines dont un : le programme ERASMUS : programme d’échange pour étudiants et personnel enseignant des établissements d’enseignement supérieur.
30 pays participent à ce programme : les 25 membres de l’ UE, les 3 pays de l’ Espace Economique Européen (Islande, Liechtenstein, Norvège), la Bulgarie et la Roumanie.

Qui peut participer à ERASMUS ?

ERASMUS est ouvert à tous les types d’établissement d’enseignement supérieur, toutes les disciplines et tous les niveaux de l’enseignement supérieur jusqu’au doctorat (sauf la 1ère année).

Vous devez :

– être étudiant et suivre un programme d’études officiel de l’enseignement supérieur qui conduit à un diplôme universitaire ou à un certificat d’études supérieures dans l’un des pays participants ;
– être citoyen de l’un des pays participants ;
– avoir obtenu votre première année.

Combien de temps puis-je partir ?

Vous pouvez passez entre 3 mois et une année universitaire complète à l’étranger.En général, les étudiants partent le 1er ou le 2nd semestre, ou une année entière.

Y a-t-il une date limite à respecter ?

Il n’existe pas de date limite pour les demandes.Chaque université organise sa procédure de sélection.Renseignez-vous auprès de votre université.

Puis-je obtenir une bourse ERASMUS ?

Oui.Des bourses sont accordées pour couvrir une partie des frais : frais de voyage, coût plus élevé de la vie dans le pays d’accueil…

Le montant accordé varie d’un pays à l’autre mais vous pouvez combiner la bourse ERASMUS avec d’autres aides financières accordées par votre université, votre Etat ou d’autres organismes publics ou privés.
Pour la demande de bourse ERASMUS, contactez le bureau des relations internationales de votre université.

Dois-je payer un droit d’inscription à l’université étrangère ?

Vous ne payez aucun droit (de scolarité, d’inscription…) à l’établissement d’accueil mais vous devrez peut-être payer des cotisations relatives aux assurances…) comme les étudiants locaux.En revanche vous devrez payer les droits d’inscription habituels à votre université.

Ma période d’études à l’étranger sera-t-elle reconnue par l’université de mon pays ?

Oui. L’ERASMUS fait partie du programme d’études que vous suivez dans votre université.Il est reconnue par le « contrat d’apprentissage ».
Contrat d’apprentissage=contrat qui lie l’étudiant, l’université et l’établissement d’accueil où figure les modules étudiés.Le contrat peut être modifié avec l’accord de chaque partie.

Qu’est-ce que l’ ECTS (European Credit Transfer System) ?

Le Système européen de transfert d’unités de cours capitalisables est un système d’allocation et de transfert d’unités de cours reconnues par les universités qui permet de mesurer la charge de travail de l’étudiant requise pour accomplir des unités de cours (par exemple,une année d’étude complète équivaut à 60 unités).

Quelle doit être ma connaissance de la langue du pays dans lequel j’envisage d’aller ?
Vous devez avoir acquis une connaissance suffisante de la langue dans laquelle les cours seront dispensés (connaissance grâce à un cursus de langues, à des séjours personnel à l’étranger…).
Il peut y avoir dans votre université (d’origine ou d’accueil) des cours de langues préparatoires et il existe aussi pour les langues les moins utilisées, des cours intensifs de préparation linguistique (ILPC).

En matière de logement ?

Le moins cher consiste à louer une chambre sur le campus (contacter le service logement de votre université d’accueil).Mais le bureau Socrates peut aussi vous aider. Il faut savoir qu’il existe également des programmes intensifs (PI) de courte durée (10 jours à 3 mois) qui rassemble des étudiants, du personnel enseignant…pour toutes les disciplines. SOCRATES/ERASMUS peut financer un PI pendant 3 années consécutives au maximum.

Il existe aussi des formules spéciales pour les étudiants handicapés.

Le programme Leonardo da Vinci (programme de SOCRATES) contribue à la mise en œuvre d’une politique de formation professionnelle au sein de la Communauté européenne. Il favorise le développement de l’éducation et de la formation tout au long de la vie. A ce titre, il soutient les initiatives innovantes mises en œuvre sur la base de partenariats transnationaux conclus entre les différents acteurs de la formation, publics ou privés (entreprises, organisations professionnelles, organismes de formation, écoles, universités…).

Le programme Leonardo da Vinci est ouvert à l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne, aux pays de l’Espace économique européen (Islande, Liechtenstein, Norvège), à la Roumanie et la Bulgarie.

La participation de la Turquie est actuellement en cours de négociation.

La deuxième phase du programme Leonardo da Vinci couvre la période du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2006.

Objectifs

Leonardo da Vinci poursuit trois objectifs principaux :

– Renforcer les aptitudes et compétences des individus, surtout des jeunes, qui suivent une première formation professionnelle, quel qu’en soit le niveau.
– Améliorer la qualité de la formation professionnelle continue et faciliter l’accès à l’acquisition d’aptitudes et de compétences tout au long de la vie.
– Promouvoir et renforcer la contribution de la formation professionnelle au processus d’innovation afin d’améliorer la compétitivité et l’esprit d’entreprise, en vue de créer de nouvelles possibilités d’emploi.

Projets soutenus

Le programme Leonardo prévoit son soutien à deux grands types de projets articulés autour de cinq mesures, une pour les projets mobilité et quatre pour les projets d’ingénierie de formation ou projets pilotes.

Mobilité

Elle concerne les personnes en formation professionnelle initiale, les étudiants, les jeunes travailleurs et diplômés récents, les échanges de formateurs et les visites d’étude pour responsables de la formation professionnelle. Toute période de formation effectuée dans le cadre d’un partenariat entre organismes d’au moins deux des pays éligibles peut bénéficier du soutien de la Communauté européenne.

Ingénierie de formation / projets pilotes

• Projets pilotes
Le soutien communautaire s’applique à la conception, la diffusion et l’évaluation de pratiques innovantes en matière de méthodes, supports et contenus de formation ou d’orientation professionnelle.
• Compétences linguistiques
Ce volet a pour objectif de promouvoir les compétences linguistiques en milieu professionnel.
• Réseaux transnationaux
Cette mesure permet de financer des activités menées autour d’une thématique donnée par des réseaux pluridisciplinaires regroupant les acteurs de la formation professionnelle.
• Outils de référence
Il s’agit de l’élaboration et de la diffusion de données comparables, analyses quantitatives ou qualitatives, relatives aux systèmes et dispositifs de la formation professionnelle en Europe.

Types de subventions accordées

– coût du voyage
– allocation forfaitaire de séjour
– frais de préparation linguistique et culturelle
– frais de gestion

Les séjours Erasmus sont possibles de la deuxième année d’études jusqu’à la fin du doctorat. Dans le cas des stages Leonardo, il n’y a pas de condition d’année d’études. Séjours Erasmus et stages Leonardo doivent être d’une durée comprise entre 3 et 12 mois. Ces départs doivent se faire en accord avec le responsable de votre formation.

Votre stage Leonardo peut également entrer en ligne de compte pour la délivrance de votre diplôme. Si vous effectuez un stage Leonardo dans le cadre d’une formation à visée professionnelle, il est possible que cette expérience bénéficie du label Europass formation.

Pour les stages Leonardo, vous pouvez demandez une allocation qui peut atteindre la somme de 370 € par mois. C’est le service des relations internationales de votre établissement qui vous indiquera la marche à suivre pour bénéficier de ces allocations.

Dans certaines régions et sous certaines conditions, les collectivités territoriales apportent un complément d’aide aux étudiants qui partent en mobilité européenne.

N+i s’adresse à des étudiants ayant une formation supérieure en sciences de l’ingénieur d’un minimum de 4 années (diplôme de Bachelor — BTech, BEng, BSc, BPhil ou équivalent) et leur offre la possibilité de compléter leur formation en France, en français après une adaptation linguistique.

N+i Engineering Institute (réseau de plus de 54 Grandes écoles en France) a été conçu pour former les futurs ingénieurs à vocation internationale.

Les étudiants o­nt le choix entre 2 programmes :

– n 1 programme « cour » en 1 an (ajustable aux besoins : 9 ou 18 mois), non diplômant, appelé « Expérience » comprenant un semestre de cours ou de recherche dans une entreprise ou dans une école d’ingénieur ,ou un stage encadré par un enseignant dans une entreprise.
– n 1 programme « long » de 2 ans conduisant à l’Official Master’s degree (diplôme national « d’ingénieur »)

Dans les 2 cas, les études sont en français (après une période d’adaptation linguistique incluse à la formation).

Pour faciliter l’insertion des étudiants internationaux dans le système français, n+i propose dès leur arrivée une aide personnalisée : aide aux formalités, logement réservé…

Le programme en 1 an est noté et peut être crédité par l’université d’origine du candidat.Il est sanctionné par un certificat de transfert de crédits (diploma).

Le programme en 2 ans est un diplôme national qui donne les mêmes droits aux ingénieurs étrangers qu’aux ingénieurs français en terme d’emplois, de salaires, de carrière…

Toutes les Grandes écoles en France sont en relation étroite avec de nombreuses entreprises de toute tailles et dans des domaines différents, ce qui permet à leurs étudiants d’acquérir une expérience industrielle en travaillant très tôt dans le cadre de leurs études sur des projets concrets dans les entreprises.

La formation d’ingénieur, en France, est un bloc de 5 ans.Avec « n+i », les étudiants peuvent, avec un Bachelor, être admis pour les deux dernières années de formation mais à condition que la formation de Bachelor corresponde à la formation d’ingénieur (exemple :Bachelor en Mechanical pour un diplôme d’ingénieur en Mechanical).

Il n’est pas possible de changer TOTALEMENT de thématique (exemple : Bachelor en Génie civil et diplôme d’ingénieur en Informatique) mais quelques inflexions sont possibles (exemple : une formation en Géni civil qui forme à l’utilisation de codes de calculs, de dessins assistés par ordinateur, de simulation mais toujours en rapport avec le génie civil).

Le programme n+i en 1 an revient à environ 30 000€ (programme en 2 ans, environ 54 000€) tout compris (frais d’école, frais de vie, transport) mais vous pouvez bénéficier de nombreuses aides si vous présentez un dossier solide :

– aide automatique du gouvernement français spécifique au programme n+1 (15 000€ pour le n+1 en 1 an ,30 000€ pour celui en 2 ans).
– participation des régions et des gouvernements (français et étrangers)
– bourses des écoles
– bourses de l’Etat français
– bourses Eiffel
– partenariats et bourses d’entreprises.

La liste des programmes d’échanges internationaux est longe, chaque université / école a ses propres partenariats et programmes bien spécifiques.

Comment se déroule le Bachelor Négociateur d’Affaires ?
Comment se former au monde de l’hôtellerie du luxe ?