Publié le : 07 août 20236 mins de lecture

L’anglais est la troisième langue la plus utilisée au monde. À cet effet, elle compte plus de 360 millions de locuteurs natifs. Malgré son classement, il s’agit de la langue la plus influente au monde. Elle est la première langue utilisée dans le domaine professionnel à l’international. Pour les employés, avoir l’anglais comme deuxième et troisième langue représente un atout. Ceci facilite leur communication avec les partenaires et les collègues de travail. Grâce au développement technologique, il n’est jamais trop tard pour apprendre. Dans ce sens, une formation d’anglais certifiante permet de développer ses compétences.

Un atout pour votre carrière

Dans un monde en perpétuel changement, il n’est pas évident d’occuper et conserver son poste sans développer d’autres compétences. Même si l’anglais n’est pas encore utilisé dans votre entreprise, il pourrait devenir incontournable dans un avenir proche.

Pour cause, plusieurs entreprises veulent conquérir les marchés internationaux. Des clients étrangers riment avec une communication dans une autre langue. Dans ce sens, vous pouvez prendre les devants en suivant une formation sur ce site. Ainsi, la langue de Shakespeare ne sera pas une barrière à votre évolution de carrière.

Une maitrise parfaite de l’anglais représente un argument de poids pendant les négociations pour obtenir une augmentation de salaire. Au-delà de l’inflation et des résultats positifs, la formation peut aussi faire partie des arguments. Pour les jeunes, parler couramment l’anglais permet de commencer leur carrière avec une meilleure rémunération.

Cela fait des années qu’un poste à plus hautes responsabilités vous intéresse ? Un excellent niveau d’anglais peut vous aider à atteindre cet objectif. De nombreuses études appuient ce fait. En effet, l’anglais devient une compétence stratégique pour conquérir les marchés internationaux à l’ère de la mondialisation.

De plus, avec une formation en anglais, un candidat n’est pas obligé de postuler aux offres en France. Il peut saisir des opportunités à l’étranger.

Une langue privilégiée en entreprise

Saviez-vous qu’il existe un écart d’au moins trois points entre le niveau d’anglais d’un manager et d’un simple employé ? Les responsabilités du manager expliquent ce fossé. Dans son travail, il est amené à interagir avec des partenaires étrangers et des collègues d’un autre pays.

Les échanges sont plus fréquents, ce qui lui donne l’occasion de perfectionner son anglais. Ce phénomène démontre l’importance des compétences dans la langue de Shakespeare. Ainsi, les personnes qui maitrisent cette langue ont plus de chance de prétendre à un poste de management.

À l’ère du numérique, les entreprises ont compris l’importance de l’anglais pour se développer à l’international. Par conséquent, plusieurs organisations ont adopté l’anglais comme langue officielle. Au-delà du développement à l’international, les sociétés l’adoptent pour diversifier les talents. Ceci favorise l’innovation et augmente leur chiffre d’affaires.

L’anglais n’est pas seulement une langue pour séduire les profils les plus talentueux. Elle est devenue une nécessité pour communiquer. Sachant que l’entreprise évolue désormais à l’international, les échanges d’information s’effectuent dans une langue commune.

Dans les prochaines années, la formation d’anglais certifiante se développera davantage. Pour cause, les outils de collaboration à distance utilisent cette langue. C’est le cas des TED talks ou des visio conférences.

L’avènement de l’intelligence artificielle bouleverse également le milieu professionnel. Quel rapport avec l’anglais ? D’après un rapport du cabinet MacKinsey, près de 60% des tâches manuelles seront automatisées d’ici quelques années.

Cela implique la suppression de nombreux postes. Ainsi, les salariés touchés par l’automatisation doivent développer d’autres compétences. Pour rester compétitif sur le marché de l’emploi, une formation représente la meilleure alternative.

Une langue pas encore maitrisée par les Français

L’anglais occupe une place essentielle dans l’univers professionnel en France. Sa maitrise représente un atout indéniable aux yeux des recruteurs. Les chiffres de l’emploi le confirment. D’après le site Monster, 13% des offres de recrutement demandent une maitrise parfaite de l’anglais. Ce chiffre atteint les 31% dans le domaine les nouvelles technologies.

Les intitulés des postes reflètent ce besoin de candidats bilingues. Les sociétés n’hésitent pas à utiliser l’anglicisme pour désigner un poste. Prenons l’exemple de « growth hacker » qui peut se traduire simplement par responsable du développement commercial. En adoptant ce titre, l’entreprise veut séduire des talents à l’international. Elle exprime clairement sa volonté de recruter un candidat qui parle couramment anglais.

Pourtant, les Français sont nombreux à ne pas maitriser l’anglais. D’après le baromètre Ipsos en 2022, 20% de la population considère leur niveau dans cette langue satisfaisante. Par contre, 47% des répondants estiment être mauvais en anglais. 22% d’entre eux considèrent que le fait de ne pas parler et écrire dans cette langue représente un frein à leur travail. De plus, 73% des Français ne sont pas à l’aise pour s’exprimer en anglais.

Un autre fait intéressant est que les jeunes sont plus optimistes et plus enclins à apprendre cette langue. Les moins de 35% ont conscience de l’importance de l’anglais pour s’épanouir dans la vie active. Bien que les chiffres désavantagent les Français, plus de 44% d’entre eux n’ont pas encore suivi de formation d’anglais certifiante.