Etre fille (ou garçon) au pair en France

Le programme “au pair” permet chaque année à de nombreuses filles, mais aussi à des garçons, de partir à l’étranger dans une famille pour s’occuper de leurs enfants quelques heures par jour, et apprendre la langue du pays (les cours de français sont obligatoires), découvrir une nouvelle culture, pendant le reste de la journée 🙂

Cet article vous explique comment se passe le programme “au pair” en France.Pour pouvoir partir comme jeune fille ou garçon au pair, il vous faut d’abord une école pour apprendre la langue française, c’est obligatoire !

Comment trouver une école ?

Il existe plusieurs possibilités :• s’inscrire (dans le pays d’origine ou directement en France) auprès d’une organisation pour les filles au pair (garçon au pair) qui vous proposera une liste des écoles supérieure de la langue française
• se renseigner auprès de vos amis, amis de vos amis qui o­nt étudié dans une école de langue. Ils sauront vous renseigner sur l’existence des écoles de langue, sur la qualité de l’enseignement et sur les diplômes préparés.
• effectuer personnellement une recherche par le biais d’Internet

Comment procéder à l’inscription ?

D’abord, il faut faire une pré-inscription. Une pré-inscription vous permet de réserver une place et pour certain d’obtenir un visa si l’obtention de celle-ci est nécessaire pour venir en France.

Quels sont les documents vous demandera-t-on lors de la pré-inscription ?

• une photocopie du diplôme de fin d’études secondaires ou de l’équivalence du Baccalauréat (traduction),
• selon la situation de l’étudiant, une photocopie de l’un de ces documents : carte d’identité, ou passeport (identité et validité), ou passeport avec visa, ou titre de séjour,
• une photocopie d’un extrait de naissance pour tous les étudiants de moins de 28 ans (traduction en français obligatoire),
• 3 photos d’identité.

Quels sont les frais d’études ?

Le montant de frais d’études dépend du nombre de d’heures par semaine choisies et de la matière étudiée.A titre d’exemple, les tarifs affichés par certaines écoles pour l’année 2004 :

Cours sur un semestre (15 semaines) :3 heures par semaine / 45 heures au total / 360 €6 heures par semaine / 90 heures au total / 720 €9 heures par semaine / 135 heures au total / 1 080 €15 heures par semaine / 225 heures au total / 1 800 €18 heures par semaine / 270 heures au total / 2 160 €21 heures par semaine / 315 heures au total / 2 252 €

Travailler pendant les études ?

Il existe plusieurs possibilités :

• travail en qualité de fille (garçon) au pair : vous vivez chez la famille d’accueille, assurez différentes tâches à domicile en contrepartie de la rémunération en nature à savoir la nourriture et/ou le logement,
• stagiaire aide familiale : vous vivez chez une famille où vous assurez au maximum 30 heures hebdomadaires de tâches familiales en contrepartie du gîte et du couvert.
• jobs d’étudiant en raison de 20 heures par semaine : café, restaurant, bar, garde des personnes âgées….

Quelles sont les conditions nécessaires pour effectuer un séjour au pair en France ?

• nationalité : tous les étrangers, quelle que soit leur nationalité, peuvent prétendre au statut de aide familial. les jeunes Français ne sont donc pas concernés.
• sexe : majoritairement utilisée par les jeunes filles, la formule ne leur est pas cependant réservée.
• âge : il faut avoir au moins 18 ans et 30 ans au plus
• études : deux conditions sont posées : – justifier d’une connaissance préalable du français et être inscrit à un cours de Français pour étranger.
• durée : la durée de l’engagement ne doit pas être inférieure à trois mois, ni supérieure à un an. Peut-être prolongée de 6 mois.

Quelles sont les obligations du stagiaire aide familial ?

Le stagiaire aide familial doit participer à des tâches familiales courantes (l’entretien et la garde des enfants, pas de gros travaux). Le temps effectivement consacré à ces prestations ne doit en principe pas excéder cinq heures par jour, soit 30 heures par semaine.

La famille d’accueil doit fournir au stagiaire : une chambre individuelle si possible, les repas à la table familiale, de l’argent de poche – entre 198,18 € et 243,92 €, un jour de repos par semaine, une protection sociale. Il est d’usage que la famille participe aux frais de transport du stagiaire pour lui permettre de suivre les cours de français.
En cas de désaccord : un préavis de deux semaines (sauf cas de faute grave) doit être donné par le stagiaire comme par la famille. En cours de séjour, si l’on constate des anomalies ou si la famille d’accueil a des exigences injustifiées, ne pas laisser la situation se dégrader. Se mettre immédiatement en rapport avec le correspondant de l’agence qui a constitué le dossier.

Quelles sont les formalités effectuer pour devenir une fille (garçon) au pair ?

Le candidat doit constituer un dossier comprenant :

• un accord de placement au pair en 4 exemplaires sur formulaire type signé par le futur stagiaire et le représentant de la famille d’accueil (ou d’un organisme intermédiaire habilité à effectuer le placement des aides familiaux étrangers),

• une justification des études suivies dans le pays d’origine,

• un certificat d’inscription à un cours de français,

• un certificat médical de moins de trois mois,

• une autorisation des parents si le stagiaire est mineur, à envoyer à l’organisme ou à la famille d’accueil. Ce dossier sera déposé, par le représentant qualifié de la famille d’accueil ou par un organisme habilité à effectuer le placement des aides familiaux étrangers, à la direction départementale du travail et de l’emploi, service de la main d’oeuvre étrangère, du lieu de résidence de la famille d’accueil afin d’établir un accord de placement au pair de stagiaire aide familial.

Comment obtenir le tire de séjour et l’autorisation provisoire de travail ?

Différents cas de figure existent :

• le jeune étranger est encore dans son pays : il doit obtenir le visa de long séjour. Arrivé en France, il doit se présenter à la préfecture de région , pour obtenir sur présentation de son visa et de l’inscription à un cours de français, une carte de séjour temporaire, mention étudiant. Il doit avoir satisfait au contrôle médical prévu auprès de l’OMI (office des migrations internationales). Il obtient ensuite , sur présentation de sa carte de séjour, une autorisation provisoire de travail, auprès de la DDTE, service de la main d’oeuvre étrangère.

• le jeune étranger est déjà en France : s’il est étudiant et désire obtenir un placement au pair, il doit se procurer une autorisation provisoire de travail. S’il possède un visa “touriste”, il lui est impossible de régulariser sa situation en France.

• le jeune étranger fait partie de l’Union européenne : sont dispensés de l’autorisation provisoire du travail : les Algériens, les ressortissants d’un pays d’Afrique au Sud du Sahara, autrefois sous administration française (à l’exception des Gabonais, Guinéens, Malgaches)

Assurances et cotisations sociales

Les jeunes étrangers au pair sont couverts par l’assurance maladie maternité et par l’assurance accidents du travail. Ils sont déclarés et immatriculés à la Sécurité sociale. Les cotisations sont exclusivement à la charge de la famille d’accueil.

Formalités à accomplir : dans les 8 jours suivants l’embauche, l’employeur doit se faire immatriculer à l’URSSAF dont il dépend et déclarer le stagiaire aide familial à la caisse primaire d’assurance maladie de son lieu de résidence.

Votre protection sociale

En tant qu’étudiant au pair en France, vous êtes couvert par l’assurance accident du travail et par l’assurance maladie maternité. Les cotisations sont à la charge de la famille qui vous accueille. Elle doit vous déclarer et vous immatriculer à la Sécurité sociale. Dans les huit jours suivant l’embauche, l’employeur doit se faire immatriculer à l’URSSAF dont il dépend et déclarer le stagiaire aide familial à la caisse primaire d’assurance maladie de son lieu de résidence.

Obtenir une licence environnement à Paris
Obtenir un bts en commerce à Bordeaux