Répondre à l’enquête : Baromètre des Candidats – Jeunes diplômés Bac +5

Comment les étudiants envisagent-ils leur carrière ?
Sur quels critères vont-ils choisir un métier, un secteur, une entreprise ?
Quelles sont leurs priorités à la veille d’entrer sur le marché du travail ?

Pour répondre à ces questions Alter Ego, TMPNEO et Ipsos vous invitent
à répondre à l’enquête : Baromètre des Candidats – Jeunes diplômés Bac +5

Baromètre des Candidats – Jeunes diplômés Bac +5

Si vous souhaitez exprimer vos attentes vis à vis des employeurs,
donner votre opinion sur l’actualité liée à l’emploi, cliquez sur le lien
ci-dessous : http://etd.ipsos.com/jd.htm

Ces enquêtes permettent à votre école de mieux comprendre vos attentes
en fonction de votre spécialisation, de construire des partenariats
avec les entreprises, et de vous proposer des interventions innovantes.

Pour vous remercier de votre participation, une centaine de bons
d’achats d’une valeur de 100 euros sera distribuée par les organisateurs
après tirage au sort à la fin de l’enquête.

Le système français d’enseignement supérieur

L’enseignement supérieur français est marqué par une grande diversité d’établissements aux finalités, structures et conditions d’admission différentes. Cet article explique le système français d’enseignement supérieur en général.

Deux grands types d’établissement se partagent la formation:

– D’une part, les universités qui accueillent, à la sortie de l’enseignement secondaire, des effectifs importants d’étudiants et dispensent des formations comprenant des enseignements fondamentaux et des enseignements techniques et professionnels. Les universités couvrent toutes les disciplines et forment à la recherche.
– D’autre part, les grandes écoles et écoles spécialisées qui accueillent des effectifs plus restreints, soumis à une sélection sévère, et dispensent des formations à objectif professionnel affirmé : formation d’ingénieurs, formation à la gestion, art, architecture, magistrature, administration … etc. Il peut s’agir d’établissements publics ou privés.

Les diplômes préparés bénéficient d’une reconnaissance de l’État. C’est le cas pour tous les établissements publics et une grande partie des établissements privés soumis au contrôle pédagogique de l’État.

L’enseignement supérieur dispense deux types de formation: les formations courtes et les formations longues.

– Les filières courtes, la plupart du temps en deux ou trois ans, concernent essentiellement les secteurs industriels, commerciaux et les services. Elles sont dispensées notamment dans des instituts universitaires de technologie rattachés aux universités et diverses écoles et instituts spécialisés. La formation comprend des stages en entreprise et les diplômes sont reconnus par le monde professionnel.
– Les formations longues sont assurées dans les universités et les grandes écoles, les cursus étant organisés de façon différente.

Les études universitaires comprennent trois cursus

– un premier cursus conduit à la licence (durée normale : trois ans) ;
– un deuxième cursus conduit, après la licence, à la maîtrise (en 1 an), au DESS ou au DEA (ces deux diplômes obtenus en deux ans après la licence et donnant droit au grade de mastaire après cinq ans d’études supérieures) ;
– un troisième cursus conduisant au doctorat (3 ans après le DEA) après huit ans d’études supérieures.

Les grandes écoles accueillent sur concours (admission très sélective) après une préparation intensive de deux ans en cycle préparatoire. Elles accueillent aussi sur titre, en fonction de l’expérience acquise, d’autres étudiants, notamment des étudiants étrangers.
Les grandes écoles et instituts spécialisés proposent des formations d’une durée moyenne de cinq ans, cycle préparatoire compris.

A savoir

En France, pour une même discipline, les études supérieures se diversifient dès la première aimée et pendant toute la poursuite d’études, (université, « grande école », écoles spécialisées, diplôme professionnalisé ou non, modalité d’admission, nombre d’années d’études des différents cursus…).

Les études sont en général par cycles.
Les premiers et deuxièmes cycles permettent d’acquérir la formation disciplinaire de base de l’enseignement supérieur (classique ou professionnalisée).
Le troisième cycle finalise la formation en proposant des diplômes à objectif professionnel ou de préparation à la recherche.
Les diplômes peuvent être des diplômes reconnus sur le plan national : licence, maîtrise, DESS, DEA, Doctorat, ou des diplômes d’université (DU). Les cursus sont de plus en plus intégrés dans des parcours européens.

Cette diversification et spécialisation des parcours d’études français offre à l’étudiant étranger l’opportunité d’une formation avec son parcours d’études antérieur et ses besoins.

Tout étudiant étranger en cours d’études supérieures dans son pays peu prétendre à une inscription dans l’enseignement supérieur français pour qualifiante ou diplômante. Il n’y a pas d’équivalence réglementaire entre les diplômes étrangers et les diplômes français. Seul l’établissement d’accueil est habilité, en fonction du dossier académique, à accepter l’admission et à déterminer le niveau de l’admission de l’étudiant étranger.

Le prix des inscriptions dans un établissement français varie d’une institution à l’autre, d’un cursus à l’autre. Pour suivre des cours à l’université ou dans une « grande école » publique, seule l’inscription administrative est payante. Cependant, pour certaines formations mises en place en partenariat avec des organismes privés, le plus souvent professionnels, l’enseignement peut avoir un coût. Dans les écoles de commerce et les écoles spécialisées privées les prix varient (des bourses de l’établissement peuvent être attribuées sur dossier, il faut s’adresser à l’école).

Les organismes internationaux qui proposent des bourses d’étude

Cet article est une liste d’un très grand nombre d’organisations (entreprises, fondations, universités, etc.) proposant des bourses pour financer vos études dans des domaines très différents.

Ce deuxième article rassemble les sources de bourses auprès d’organismes internationaux (organisations indépendantes des états et non gouvernementales). Cette liste est très rare mais nous l’avons trouvée pour vous !

1) Collège d’Europe, Bruges

Dyver 11
8000 Bruges
Belgique
Tel : (32) 50 44 99 11
Fax : (32) 50 44 99 00
Web: http://www.coleurop.bc

Bourses d’études offertes par les organismes nationaux de sélection dans le cadre du programme académique d’études européennes du Collège d’Europe en droit, économie, sciences politiques et développement des ressources humaines.

Lieu : au Collège d’Europe, en Belgique à l’adresse mentionnée ci-dessus et en Pologne, Rezydercija Natolin, UI. Nowoursynowska 84, 02/797 Varsovie.
A l’intention de : ressortissants de tout pays, âgés de moins de 30 ans, titulaires d’un diplôme universitaire en droit, économie, sciences politiques, sciences sociales ou relations internationales, ayant une bonne connaissance de l’anglais et du français (niveau IELTS, TOEFL ou DALF).
Admission sur entretien organisé par les comités nationaux de sélection en étroite collaboration avec le Collège d’Europe.
Durée :
 1 année académique.
Valeur : 400 000 FB.
Candidatures : avant le 15 mars, auprès des organismes de sélection de la nationalité du candidat; pour les autres pays, écrire au Rectorat du Collège d’Europe, à l’adresse ci-dessus.

2) Académie de droit international de La Haye

Palais de la Paix
2, Carnegieplein
2517 KJ La Haye
Pays-Bas
Tel : (31) 70 302 42 42

(a) Bourses d’études pour les sessions de cours (2 par pays et par an) ;
(b) Bourses de doctorat (4 au total).

Domaines d’étude :
(a) droit international public et privé ;
(b) achèvement d’une thèse de doctorat déjà très avancée.
A l’intention de :
(a) ressortissants de tout pays, âgés de moins de 40 ans et ayant au moins 4 ans d’études de droit (ou équivalent) ; bonne maîtrise de l’anglais ou du français ;
(b) ressortissants des pays en développement, âgés de moins de 45 ans ; cette bourse est pour l’achèvement d’une thèse de doctorat déjà très avancée ; bonnes connaissances de l’anglais ou du français.
Durée :
(a) 3 semaines ;
(b) 2 mois.
Valeur :
(a) 1 900 FI couvrant les droits d’inscription et les frais de séjour ; les frais de voyage sont à la charge du candidat ;
(b) allocation de 75 FI par jour dont indemnisation partielle des frais de voyage.
Candidatures : avant le 1er mars, au Secrétariat de l’Académie.

3) Institut universitaire européen (IUE)

Badia Fiesolona
Via dei Roccettini 5-9
50016 San Domenico di Fiesole (FI),
Italie
Tel :(39) 55 4685332/373
Fax : (39) 55 4685444
Web : http://www.iue.it
Mél : applyres@datacomm.iue.it

(a) Bourses octroyées par les gouvernements des différents États membres de l’Union européenne (120 par an) pour études du 3ème cycle en vue de l’obtention du doctorat de l’Institut ;
(b) Bourses Jean Monnet (30 par an).

Domaines d’étude :
(a) doctorat : thèmes à caractère européen portant sur l’histoire et la civilisation du 16ème au 20ème siècles, l’économie, le droit, les sciences politiques et sociales ; LL.M. : droit international et européen ;
(b) projets de recherche comparative en histoire, économie, droit, sciences politiques et sociales à caractère européen.
A l’intention de :
(a) ressortissants des États membres de l’Union européenne, titulaires d’un doctorat, âgés de moins de 30 ans et ayant une bonne connaissance de 2 langues étrangères ; admission sur présentation des projets de recherche ; un nombre limité de places disponibles pour les ressortissants des autres pays ;
(b) candidats de toute nationalité, titulaires d’un doctorat ou ayant une expérience équivalente dans la recherche, sans limite d’âge.
Durée :
(a) 1 an renouvelable 2 fois ;
(b) 1 an renouvelable.
Valeur :
(a) 2 millions de lires par mois ;
(b) 24 à 42 millions de lires, y compris l’assurance sociale, le voyage et les allocations familiales.
Candidatures : à l’adresse ci-dessus ;
(a) avant le 31 janvier ;
(b) avant le 1er décembre.

4) Fédération internationale des femmes diplômées des universités (FIFDU)

8, rue de l’Ancien Port
1201 Genève, Suisse
Tel : (41) 22 731 23 80
Fax : (41) 22 738 04 40

(a) Bourses internationales ;
(b) Bourses Winifred Cullis ;
(c) Bourses Dorothy Leet.
Offertes tous les 2 ans.

Domaines d’étude : sciences humaines, sociales et naturelles.
Lieu : dans une ou plusieurs institutions agréées, de préférence dans un pays autre que le pays des études ou de résidence habituelle de la candidate.
A l’intention de : membres des fédérations nationales et associations affiliées à la FIFDU et membres indépendants,
(a) ayant terminé au moins 1 an d’études universitaires après leur premier diplôme et étant déjà avancés dans un programme de recherches ;
(b) pour recherche ou formation ;
(c) pour recherche ou formation dans un pays où le revenu par personne est relativement bas.
Candidatures : en septembre de l’année précédant l’octroi de la bourse ;
pour les membres de la FIFDU, à l’association nationale de la FIFDU dans le pays de la candidate ;
pour les membres indépendants, au siège de la FIFDU à Genève.
Pour de plus amples renseignements IFUWLiaison Office, American Association of University Women, 111 Sixteenth Street, Washington, D.C. 20036, pour les ressortissantes américaines ;
au Service des bourses de la FIFDU, à l’adresse ci-dessus, pour les autres.

5) International Academy of Philosophy (IAP)
Campus Gaflei
FL9497 Triesenberg/Vaduz,
Liechtenstein
Tel: (075) 75 265 43 43
Fax: (075) 75 265 43 01
Web: http://www.iap.li
E-mail: admi@iap.li

Grants or stipends available, especially for students from Eastern Europe (annually).

Subjects: postgraduate study in philosophy (M.A. or Ph.D.).
Open to: candidates of any country with the Liechtenstein Abitur certificate, or a diploma from the Fachhochschule Liechtenstein, or equivalent which the government grants the juridical status equal to that of the Liechtenstein Abitur.
Duration: 2 semesters (academic year).
Value: CHF 15,000 per academic year including tuition, board and lodging.
Applications: by end of June and end of December, to the Director of Studies at the above address.

6) Institut universitaire international Luxembourg

162a, avenue de la Faïencerie
1511 Luxembourg,
Luxembourg
Tel :(352)47 18 11
Fax 🙁 352) 47 16 77
Web : http://www.iuil.lu

Bourses d’études (25 par ensemble de domaines).

Domaines d’étude : études juridiques et droit comparé ; économie politique, études européennes ; session d’études économiques luxembourgeoises (sur le plan national).
A l’intention de : ressortissants de tout pays dès l’obtention de leur licence ; connaissance de l’anglais et du français requise.
Durée : 2 semaines.
Candidatures : avant le 15 mai, au Secrétariat de direction.

7) Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN)

Boulevard Léopold III
1110 Bruxelles,
Belgique
Tel : (32) 2 728 41 11
Fax : (32) 2 728 54 57

Programme de bourses de recherche de l’OTAN et du Conseil de partenariat euro-atlantique (OTAN-CPEA) :
(a) Bourses de recherche individuelles ;
(b) Bourses de recherche institutionnelles ;
(c) bourse Manfred Wörner.

Domaines d’étude :
(a) et (b) élargissement de l’OTAN, le Conseil de partenariat euro-atlantique et les processus de renforcement du PPP, les relations avec la Fédération de Russie et l’Ukraine, le lien transatlantique, l’identité européenne de sécurité et de défense et la nouvelle structure de commandement, le dialogue méditerranéen de l’OTAN et les conséquences sur la sécurité dans la région, l’OTAN 50 ans après sa création et au-delà ;
(c) promotion des principes et de l’image du partenariat euro-atlantique.
Lieu : dans un ou plusieurs pays membres de l’OTAN, en liaison étroite avec des établissements universitaires reconnus (tels que départements universitaires compétents, centres d’études stratégiques ou équipes de chercheurs placées sous la direction d’experts de renommée internationale).
A l’intention de :
(a) ressortissants de l’un des États membres de l’OTAN ou d’un pays partenaire de la coopération sans lien professionnel direct avec l’Organisation ni au moment du dépôt de la demande, ni pendant la période couverte par la bourse, possédant une bonne connaissance pratique de la langue utilisée dans le ou les pays où ils se proposent d’effectuer leurs recherches, choisis par un comité de sélection sur la base de leur expérience professionnelle, de leurs titres universitaires et de travaux déjà publiés ;
(b) directeurs de projet représentant un établissement universitaire reconnu de l’un des pays membres de l’OTAN ou des pays partenaires de la coopération, sélectionnés sur la base de la validité du projet, de leurs aptitudes particulières et de leur expérience à mener à bien des projets de recherche réalisés en équipe ;
(c) particuliers universitaires ou du monde des médias (ou institutions), ressortissants de pays membres du CPEA n’ayant aucun lien professionnel direct avec l’OTAN ni au moment du dépôt de la demande, ni pendant la période couverte par la bourse, sélectionnés d’après leur expérience et leur aptitude à mener à bien un important travail universitaire dans les délais fixés par la bourse. Ne sont pas autorisés à postuler les candidats ayant déjà reçu une bourse de recherche de l’OTAN dans le courant des 5 années précédentes ; (b) et (c) candidats devant avoir une bonne connaissance de l’anglais et du français.
Durée : 2 ans.
Valeur :
(a) 240 000 FB ;
(b) 250 000 FB ;
(c) 800 000 FB ;
(a) et (b) en 3 versements, plus les frais de voyages autorisés ;
(c) en 2 versements.
Candidatures : avant le 15 février auprès des autorités nationales compétentes listées dans la brochure consacrée aux bourses de recherche de l’OTAN (avec 2 lettres de référence et un certificat de citoyenneté) et pour les ressortissants des pays du CPEA non-membres de l’OTAN au service d’information de l’OTAN à l’ambassade point de contact dans la capitale ou à l’Unité des affaires universitaires du Bureau de l’information et de la presse, 1110 Bruxelles, Belgique.

8) Fondation Reuter

85 Fleet Street
Londres EC4P 4AJ,
Royaume-Uni
Tel :(44) 171 542 2913
Fax : (44) 171 510 8599
Mél : foundation@reuters.com

(a) Bourses de la Fondation Reuter ;
(b) Bourse mémoriale Robert Mauthner ;
(c) Bourse Willie Vicoy ;
(d) Bourse Mogadishu ;
(e) Bourse mémoriale Alva Clarke ;
(f) Bourse de l’Université d’Oxford ;
(g) Bourses en journalisme médical ;
(h) Bourse Mohamed Amin ;
(i) Programme de recherche et d’étude « Environnement dans les actualités » ;
(j) Bourses « Next Generation Graphics » (1 par région) ;
(k) Séminaires de la Fondation Reuter ;
(l) Programmes de rédaction dans le domaine de l’actualité internationale, informations économiques et financières ;
(m) Rédaction et production des actualités télévisées.

Domaines d’étude : journalisme et tous les domaines s’y rapportant (formation de rédacteurs, actualité internationale, informations économiques et financières, photographie, photojournalisme, etc.)
Lieu :
(a) à Green College, Université d’Oxford, Royaume-Uni ;
Université de Stanford, Californie, États-Unis d’Amérique ;
Université de Bordeaux III, France ;
(b), (e), (f) et (i) à l’Université d’Oxford ;
(c) et (d) à l’Université du Missouri-Columbia, États-Unis d’Amérique ;
(g) à l’Université d’Oxford ou de Columbia, à New York ;
(h) à l’Université de Galles, Cardiff, Royaume-Uni ;
(j) au Service Reuters News Graphics, Londres, Royaume-Uni ;
(k) dans divers pays ;
(l) à Londres, Royaume-Uni ;
(m) à Londres, Royaume-Uni et outre-mer.
A l’intention de :
(a) et (g) ressortissants de tout pays, âgés entre 28 et 35 ans ;
(b) nationaux d’un pays membre de l’Union européenne, âgés entre 28 et 45 ans ;
(c) et (d) ressortissants de tout pays, âgés de moins de 35 ans ;
(e) nationaux des Caraïbes, âgés entre 28 et 45 ans ;
(f) nationaux des États-Unis d’Amérique, sans restriction d’âge ;
(h) nationaux d’États africains, âgés entre 23 et 35 ans ;
(j) toute nationalité, âgés de plus de 25 ans ;
(k) toute nationalité, sans restriction d’âge ;
(I) et (m) résidents d’un pays en développement ou en reconstruction, âgés entre 23 et 35 ans. Les candidats doivent être journalistes employés à plein temps par un journal, une agence de presse, un magazine ou une station de radio ou de télévision, et avoir une excellente connaissance de l’anglais ou du français selon le pays choisi. Autres conditions requises :
(a), (b), (e) et (f) justifier d’un minimum de 5 ans d’expérience professionnelle dans le journalisme ,
(c) et (d) être photojournalistes et avoir un minimum de 3 ans d’expérience ;
(g) être journalistes spécialisés en médecine et avoir un minimum de 5 ans d’expérience ;
(h) avoir un minimum de 3 ans d’expérience dans le journalisme télévisé (cameraman, rédacteur, etc.) ;
(i) être spécialistes dans les problèmes d’environnement ;
(j) justifier d’un emploi à plein temps en tant que journalistes dans les actualités par l’image ;
(k) être journalistes ou photojournalistes et démontrer un grand intérêt à faire carrière dans ce domaine ;
(I) être spécialisés dans l’actualité internationale et économique.
Durée :
(a) 3, 6 ou 9 mois à Oxford ; année académique complète à Stanford et à Bordeaux ;
(b), (e) et (f) 3 mois ; (c) 1 semestre ;
(d) et (h) 1 an ;
(g) 1 trimestre à Oxford et 1 semestre à l’Université Columbia ;
(i) et (m) 2 semaines ;
(j) 1 semaine ;
(I) 2 semaines (pour l’actualité internationale) et 4 semaines (pour les informations économiques et financières).
Valeur : la Fondation Reuter prend en charge les frais de voyage aller/retour en classe économique, du pays du bénéficiaire à l’Université choisie, les frais d’études et les frais de séjour, plus les frais d’hébergement pour (i), (j), (1) et (m) ; exception : (k) le montant de la bourse couvre uniquement les frais d’études et le matériel.
Candidatures : (a), (c), (d) et (h) avant le 31 décembre ; (b) avant le 30 avril ; (e) avant le 31 janvier ; (f) et (g) avant le 30 octobre. Au Directeur de la Fondation, à l’adresse ci-dessus.

9) Fondation Rotary de Rotary International

1560 Sherman Avenue
Evanston, 60201 IL
États-Unis d’Amérique
Tel :(1) 847 866 3000
Fax :(1) 847 328 8554

Bourses « Ambassadorial » de la Fondation Rotary :
(a) 1 année académique ;
(b) plusieurs années académiques ;
(c) culturelles.

Domaines d’étude : toutes disciplines principales.
Lieu : tous les pays où existent des clubs Rotary.
A l’intention de : ressortissants des pays où il existe un Club Rotary ; pas de limite d’âge mais étudiants ayant accompli 2 ans (ou plus) d’études universitaires, ou qui o­nt une expérience équivalente ; une bonne connaissance de la langue du pays d’études est requise ; les parents de rotariens ou employés de l’organisation ne sont pas acceptés ; (c) les candidatures seront retenues pour l’étude des langues suivantes : arabe, anglais, français, allemand, hébreux, italien, japonais, coréen, chinois mandarin, polonais, portugais, russe, espagnol, souahéli et suédois.
Durée : (a) 1 année académique (non renouvelable) ; (b) 2 à 3 ans pour des études spécialisées ; (c) 3 à 6 mois pour l’étude intensive de langue avec immersion culturelle.
Valeur : en dollars des États-Unis d’Amérique, (a) 23 000 dollars ; comprend le voyage entre le pays d’origine du candidat et le pays d’études, tous les frais universitaires, la nourriture, le logement et quelques fournitures scolaires ; (b) 11 000 dollars pour le logement ou son équivalent pour couvrir les trais d’études ; (c) 10 000 à 17 000 dollars pour financer les cours de formation de langue et les frais d’installation.
Candidatures : au Club Rotary proche du domicile du candidat ou du lieu des études ou d’emploi. Pour de plus amples renseignements, écrire à l’adresse ci-dessus.

10) Fondation Rotary de Rotary international

1560 Sherman Avenue
Evanston, IL 60201-3698
États-Unis d’Amérique
Tel :(1) 847-866-3000
Fax : (1) 847-328-8554
Web: http://www.rotary.org
E-mail : gerlach@riorc.mhs.compuserve.com

Subventions de la Fondation Rotary destinées aux professeurs d’université qui vont exercer dans les pays en développement.

Domaines d’étude : tout domaine d’étude intéressant le pays hôte.
Lieu : dans des institutions de tout pays en développement ayant un club Rotary.
A l’intention de : enseignants d’institutions d’enseignement supérieur, ressortissants des pays où se situent des clubs Rotary, désireux d’exercer leur profession à l’étranger, particulièrement dans un pays en développement.
Durée : de 3 à 5 mois ou de 6 à 10 mois.
Valeur: 10 000 ou 20 000 dollars des États-Unis d’Amérique selon la durée.
Candidatures : dates de clôture variables ; s’adresser au Club ou District Rotary du pays d’origine.

11) Zonta International

557 West Randolph Street
Chicago, IL 60661
États-Unis d’Amérique
Tel :(1) 312 930 58 48
Fax: (1)3129300951
Web: http://www.zonta.org

Bourses Amelia Earhart (35-40).

Domaines d’étude : sciences aérospatiales et sciences de l’ingénieur.
Lieu : universités appropriées de n’importe quel pays.
A I’intention de : femmes de toute nationalité, titulaires d’une licence ou d’un diplôme équivalent. Les candidates doivent justifier de leur admission à temps complet dans un établissement d’enseignement reconnu.
Durée : 1 année académique (renouvelable).
Valeur : 6 000 dollars des États-Unis d’Amérique.
Candidatures : avant le 1er novembre.

12) Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)

Division des sciences écologiques
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07 SP,
France
Tel :(33) 1 45 68 10 00
Fax : (33) 1 45 67 16 90
Web : http://www.unesco.org

L’Homme et la Biosphère (M.A.B.) – bourses de recherche pour jeunes scientifiques (10 par an).

Domaines d’étude : biologie, études du développement, écologie, environnement, sylviculture, sciences humaines, sciences de la mer, ressources naturelles, recherche, développement rural.
Lieu : dans le pays du candidat ; approbation obligatoire par le comité national M.A.B.
A l’intention de : licenciés des pays membres et non membres de l’UNESCO où se trouve un comité national M.A.B. ; âge : 40 ans maximum.
Durée : 1 ou 2 ans, selon le domaine choisi (non renouvelable).
Valeur : maximum de 5 000 dollars des États-Unis d’Amérique (les fonds ne peuvent pas être utilisés pour le voyage).
Candidatures : avant juillet.

Adresse de la Commission Nationale Bulgare pour l’Unesco :
1, ul. Joliot Curie,
Sofia 1113,
Bulgarie
Tel : +359 2 732691,
Fax : +359 2 736289,
Web : www.mfa.government.bg

13) Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)

Division de l’équipement et des bourses
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07 SP,
France
Tel :(33) 1 45 68 10 00
Fax :(33) 1 45 67 16 90
Web : http://www.unesco.org

Bourses individuelles octroyées sur le budget régulier de l’Organisation.

Domaines d’étude : éducation, sciences et technologie, sciences sociales et humaines, culture, communication ; le plus souvent en rapport avec la promotion du développement économique et social.
Lieu : dans les États membres de l’UNESCO ainsi qu’aux États-Unis et à Singapour.
A l’intention de : ressortissants des États membres et membres associés de l’UNESCO. Ces bourses permettent aux bénéficiaires de poursuivre, généralement à l’étranger, des études supérieures principalement, ou des activités de recherche et d’acquérir une expérience internationale dans des domaines pour lesquels des facilités d’étude n’existent pas dans le pays d’origine. Il existe également la possibilité, pour chaque État membre, dans le cadre du programme de bourses de l’UNESCO, de proposer, par ordre préférentiel, 1 à 2 candidatures maximum. Ces candidatures doivent être sélectionnées en fonction des mérites du candidat.
Durée : pas plus de 9 mois (6 mois maximum lorsqu’il s’agit de bourses octroyées par la Banque des bourses de l’UNESCO).
Valeur : soit une allocation mensuelle basée sur le barème adopté par les Nations Unies (ou des barèmes « ad hoc » lorsqu’il s’agit de la Banque des bourses de l’UNESCO), plus les frais de voyage, de scolarité et de livres.
Candidatures : doivent être présentées par les autorités nationales désignées par les gouvernements des États membres de l’UNESCO (en général la Commission nationale pour l’UNESCO ou le ministère compétent dans le domaine d’étude choisi). Les candidatures présentées à titre privé ne peuvent être prises en considération.

Adresse de la Commission Nationale Bulgare pour l’Unesco
1, ul. Joliot Curie,
Sofia 1113,
Bulgarie
Tel : +359 2 732691
Fax : +359 2 736289
Web : www.mfa.government.bg

14) Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)

Division de l’équipement et des bourses
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07 SP,
France
Tel :(33) 1 45 68 10 00
Fax : (33) 1 45 67 16 90
Web : http://www.unesco.org

(a) Bourses individuelles ;
(b) Bourses de formation professionnelle en groupe et bourses individuelles dans le cadre de projets financés par des fonds extrabudgétaires.

Domaines d’étude : éducation, sciences et technologie, sciences sociales, activités culturelles, information; dans la majorité des cas dans le cadre de projets de coopération technique exécutés par l’UNESCO et financés par des sources extrabudgétaires comme le PNUD ou d’autres organisations du système des Nations Unies.
Lieu : dans les États membres et membres associés de l’UNESCO, ainsi qu’aux États-Unis et à Singapour.
A l’intention de : ressortissants des États membres de l’UNESCO et des membres associés dans lesquels doivent se dérouler des projets de développement sociaux et économiques. Ces bourses contribuent à la formation spécialisée de personnel et leur permettent d’acquérir et de développer de nouveaux savoirs et de nouvelles technologies afin qu’ils puissent mener à bien les objectifs d’un projet ou de toute autre tâche qui leur seront confiés.
Durée : comme indiqué sur le projet : variable selon que les études sont axées sur l’obtention de diplômes, titres de qualifications, ou qu’il s’agit d’une orientation pratique appliquée.
Valeur : allocation mensuelle basée sur l’échelle adoptée par les Nations Unies, plus les frais de voyage et les frais d’études.
Candidatures : par l’intermédiaire des autorités locales désignées par les États membres de l’UNESCO. Les candidatures présentées à titre privé ne peuvent être prises en considération.

Adresse de la Commission Nationale Bulgare pour l’Unesco
1, ul. Joliot Curie,
Sofia 1113,
Bulgarie
Tel : +359 2 732691,
Fax : +359 2 736289,
Web : www.mfa.government.bg

15) Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)

Division de l’équipement et des bourses
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07 SP,
France
Tel :(33) 1 45 68 10 00
Fax : (33) 1 45 67 16 90
Web : http://www.unesco.org

Allocations pour voyages d’études.

Domaines d’étude : éducation, sciences naturelles et technologie, sciences sociales, activités culturelles, information.
Lieu : visites d’observation ou de consultation dans plusieurs pays ou plusieurs endroits d’un même pays.
A I’intention de : ressortissants des États membres de l’UNESCO, qui occupent des postes de haute responsabilité professionnelle dans leur pays. Chaque candidat proposera à l’UNESCO son propre programme de visites pour approbation et présentera un rapport au retour de son voyage d’études. Tous les candidats doivent être nommés officiellement par leur gouvernement.
Durée : 2 mois maximum.
Valeur : couvre les frais de voyage en classe touriste plus une allocation journalière basée sur le taux de subsistance des Nations Unies.
Candidatures : doivent être présentées par les autorités nationales désignées par les gouvernements des États membres de l’UNESCO (en général la Commission nationale pour l’UNESCO ou le ministère compétent dans le domaine d’étude choisi).
Les candidatures présentées à titre privé ou par des organismes privés ne peuvent être prises en considération.

Adresse de la Commission Nationale Bulgare pour l’Unesco :
1, ul. Joliot Curie,
Sofia 1113,
Bulgarie
Tel : +359 2 732691,
Fax : +359 2 736289,
Web : www.mfa.government.bg

16) Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)

Division de l’équipement et des bourses
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07 SP,
France
Tel : (33) 1 45 68 10 00
Fax : (33) 1 45 67 16 90
Web : http://www.unesco.org
Mél : f.abou-shady@unesco.org

Bourses offertes par les États membres et patronnées par l’UNESCO.

Domaines d’étude : éducation, science et technologie, sciences sociales, culture, communication, information et informatique.
Lieu : dans les pays donateurs.
A l’intention de : ressortissants des États membres et membres associés de l’UNESCO et plus particulièrement des pays en développement. Les donateurs des bourses patronnées désignent souvent les États membres qui sont invités à présenter des candidatures. Le but de ces bourses offertes dans le cadre de la Banque des bourses de l’UNESCO, est de donner au candidat la possibilité de poursuivre ses études au niveau de l’enseignement supérieur ou ses travaux de recherche, à l’étranger, et d’acquérir une expérience internationale dans des domaines pour lesquels des facilités d’études n’existent pas dans son pays d’origine.
Durée : selon le programme d’études offert par l’État donateur et approuvé par l’UNESCO.
Valeur : couverture financière dans le pays d’étude assurée par le pays donateur ; les frais de voyage sont à la charge du bénéficiaire ou de son gouvernement ; l’UNESCO prend en charge chaque fois que possible les frais de voyages internationaux surtout lorsque les bénéficiaires viennent des pays les moins avancés.
Candidatures : doivent être présentées par les autorités nationales désignées par les gouvernements des États membres de l’UNESCO (en général la Commission nationale pour l’UNESCO ou le ministère compétent dans le domaine d’étude choisi). Les candidatures présentées à titre privé ne peuvent être prises en considération. Des informations complémentaires peuvent être communiquées par l’intermédiaire des autorités nationales uniquement.

Adresse de la Commission Nationale Bulgare pour l’Unesco
1, ul. Joliot Curie,
Sofia 1113,
Bulgarie
Tel : +359 2 732691,
Fax : +359 2 736289,
Web : www.mfa.government.bg

17) Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO)
Fonds international pour la promotion de la culture (FIPC)
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07 SP
France
Tel :(33)1 45 68 10 00
Fax : (33) 1 45 67 16 90
Web : http://www.unesco.org

Programme de bourses pour artistes UNESCO-ASCHBERG en arts visuels, musique, danse, création littéraire, arts de la scène, recherche et design en textile, arts des médias.

Lieu : dans les États membres et membres associés de l’UNESCO, ainsi qu’aux États-Unis et dans les territoires autonomes de la Palestine.
A I’intention de : ressortissants de tout pays ; artistes âgés de moins de 35 ans.
Durée : varie selon la bourse et le pays hôte.
Candidatures : avant le 30 avril au FIPC, à l’adresse ci-dessus ou directement à l’institution hôte (les adresses sont indiquées dans le texte des annonces correspondantes) ; formulaire spécial de candidature et brochure d’information sur demande à la même adresse.

Adresse de la Commission Nationale Bulgare pour l’Unesco
1, ul. Joliot Curie,
Sofia 1113,
Bulgarie
Tel : +359 2 732691,
Fax : +359 2 736289,
Web : www.mfa.government.bg

18) Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN)

Laboratoire européen pour la physique des particules Service du recrutement
1211 Genève 23,
Suisse
Tel : (41) 22 767 2735
Fax : (41) 22 782 2750
Web: http://www.cern.ch/cern/
Mél : recruitment.service@cern.ch

(a) Bourses (90) ;
(b) Engagement d’attachés (12) ;
(c) Attachés correspondants (2/3 pour les techniques expérimentales ; 4/6 pour l’informatique) ;
(d) Stagiaires techniques.

Domaines d’étude : physique des particules (théorique et expérimentale) et activités en physique appliquée, électronique, informatique et autres techniques de l’ingénieur.
Lieu : au CERN à Genève.
A l’intention de : ressortissants des États membres du CERN Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse, ayant une bonne connaissance de l’anglais et du français ;
(a) âgés de moins de 33 ans et titulaires d’un diplôme universitaire (au moins 4 ans d’études) ;
(b) physiciens ou ingénieurs confirmés désirant travailler ou effectuer des travaux de recherche en rapport avec les programmes de leurs instituts d’origine et n’ayant pas été rémunérés par le CERN au cours des 5 années précédant la demande (accessibles également pour les ressortissants d’États non membres) ;
(c) scientifiques titulaires de postes de recherche ou d’enseignement, ressortissants des plus petits États membres du CERN et ayant déjà acquis une expérience au CERN ;
(d) candidats ayant au moins 18 ans et ayant effectué 18 mois (ou plus) d’études à plein temps dans une université ou dans une école technique supérieure.
Durée : (a) et (b) 1 an (renouvelable 1 fois) ; (c) jusqu’à 6 mois ; (d) de 6 à 12 mois.
Candidatures : au Service du recrutement, Division du personnel, à l’adresse ci-dessus ;
pour les bourses relatives à la physique des particules, auprès des délégations des États membres.

19) Agence spatiale européenne (ASE)

8-10, rue Mario Nikis
75738 Paris Cedex 15,
France
Tel : (33) 1 53 69 76 54
Fax :(33) 1 53 69 75 60
Web : http://www.esa.int
Mél : maileduc@hq.esa.fr

(a) Programme de bourses de recherche postdoctorales (50) :
(a.1) internes ;
(a.2) externes ;
(b) Bourses de participation à l’Université internationale de l’espace (ISU).

Domaines d’étude : science, technologie et applications spatiales.
Lieu :
(a. l) dans un établissement de l’ASE ;
(a.2) dans l’institut d’accueil choisi par le candidat, dans un pays autre que le sien ;
(b) à Strasbourg (France).
A l’intention de : ressortissants des États membres de l’Agence, ou exceptionnellement d’un État non membre;
(a) titulaires d’un doctorat et désirant faire des recherches dans un domaine se rattachant directement aux programmes de l’Agence ; connaissance de l’anglais et du français demandée ;
(b) professionnels dans tous les domaines de l’espace préparant une maîtrise d’études spatiales ; sélection par l’ISU.
Durée :
(a) 1 an (renouvelable) ;
(b) 10 semaines (en été) ou 1 an.
Valeur :
(b) couvre totalement ou partiellement les frais de scolarité.
Candidatures :
(a.1) pas de date limite ;
(a.2) avant le 31 mars et le 30 septembre ;
(b) après sélection par l’ISU ; au Service des bourses et stages, à l’adresse indiquée ci-dessus.

20) Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)

Viale delle Terme di Caracalla
00100 Rome,
Italie
Tel :(39) 6 57051
Fax :(39) 6 57053152

Bourses d’assistance technique.

Domaines d’étude : agriculture, pêche, sylviculture, nutrition, économie agricole et statistiques.
A l’intention de : uniquement aux spécialistes employés dans des projets gérés par la FAO dans les pays en développement.
Candidatures : par l’intermédiaire du représentant de la FAO dans le pays du candidat.

21) Centre international de recherche sur le cancer (CIRC)

Organisation mondiale de la santé (OMS)
150, cours Albert Thomas
69372 Lyon Cedex 08,
France
Tel : (33) 472 73 84 85
Fax : (33) 472 73 85 75
Web : http://www.iarc.fr
Mél : elakroud@iarc.fr

Bourses pour la formation de chercheurs dans le domaine du cancer (12-13).

Domaines d’étude : applications dans le domaine des agents cancérogènes de l’environnement, notamment en matière d’épidémiologie et biostatistique du cancer, ainsi que tous les aspects de la cancérogenèse chimique et virale ; la biologie cellulaire, la génétique cellulaire et la biologie moléculaire ; mécanismes de la cancérogenèse.
Lieu : au CIRC ou institution de tout pays autre que celui du candidat et possédant les installations et le matériel appropriés.
A l’intention de : jeunes chercheurs de toute nationalité n’ayant pas plus de 5 ans d’expérience postdoctorale et possédant une bonne connaissance de l’anglais ou de la langue du pays hôte ; o­n encourage particulièrement la candidature d’épidémiologistes et de chercheurs de laboratoire à une formation interdisciplinaire qui favorisera la conduite de recherches épidémiologiques génétiques et moléculaires ; seront aussi pris en considération les candidats à l’acquisition d’une formation de base en épidémiologie du cancer ; ne sont pas acceptés les chercheurs recevant actuellement, ou ayant déjà reçu, une formation postdoctorale à l’étranger ou ayant débuté des travaux postdoctoraux à l’institut d’accueil ; la préférence ira aux candidats qui n’ont jamais bénéficié de formation postdoctorale en recherche cancérologique à l’étranger. Les candidats doivent s’engager, par écrit, à revenir à leur institution d’origine au terme de la bourse.
Durée : 1 an (non renouvelable).
Valeur : varie avec le coût de la vie dans le pays hôte ; la bourse comprend une indemnité journalière ainsi qu’une petite allocation familiale, plus le voyage aller/retour du candidat et dans certains cas, une allocation pour adulte à charge.
Candidatures : avant le 31 décembre ; au Programme de bourses d’études en recherche cancérologique, à l’adresse ci-dessus.

22) Union astronomique internationale (UAI)

98 bis, boulevard Arago
75014 Paris,
France
Tel :(33) 1 43 25 83 58
Fax : (33) 1 43 25 26 16
Web : http://www.intastun.org
Mél : iau@iap.fr

Subventions de voyage en vue de favoriser l’échange d’astronomes sur le plan international pour leur permettre d’étudier dans des pays équipés de meilleurs observatoires, laboratoires, installations informatiques, etc.

Domaine d’étude : astronomie.
A l’intention de : astronomes de tout pays ayant un doctorat et travaillant à leur thèse ; étudiants en astronomie ayant une licence (B. Sc.), recommandés par un astronome qualifié et ressortissants, de préférence, de pays en développement.
Durée : séjours supérieurs à 2 mois.
Candidatures : à tout moment, à la Commission 38 des échanges d’astronomes de l’UAI,
au Président, NRAO, 520 Edgemont Rd.,
Charlottesville, VA22903,
États-Unis d’Amérique
(tél. 1 804 296 0233 ; fax 1 804 296 0278 ; mél : mroberts@brai.edu)
ou au Vice-Président, ESO,
Karl Schwarzschildstrasse 2,
85748 Garching bei München,
Allemagne
(tél. 49 89 320 06276 ; fax 49 89 320 2362 ; mél : rwest@eso.org).

23) Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)

Vienna International Centre
Wagramerstrasse 5
B.P. 100
1400 Vienne,
Autriche
Tel : (43) 1 2060
Fax : (43) 1 20607
Web : http://www.iaea.ar.at
Mél : official.mail@iaea.org

Bourses (900).

Domaines d’étude : tout domaine scientifique ou technique relatif à l’emploi de l’énergie atomique à des fins pacifiques et l’utilisation des radio-isotopes en agriculture, médecine, industrie, recherche, etc.
Lieu : institutions appropriées de tout pays.
A l’intention de : ressortissants des pays en développement membres de l’AIEA, choisis par leur gouvernement et titulaires d’un diplôme universitaire en sciences ou d’ingénieur. Une bonne connaissance de la langue est exigée par le pays ou l’institution hôte ; âge maximum : en général 40 ans.
Durée : 1 an maximum.
Valeur : indemnité basée sur le barème du Programme des Nations Unies pour le développement.
Candidatures : avant le 1er juillet, mais acceptables toute l’année ; soutenues par le ministère responsable des affaires relatives à l’énergie atomique dans le pays du candidat.

24) Organisation internationale de recherche sur le cerveau (IBRO)

51, Boulevard de Montmorency
75016 Paris,
France
Tel :(33) 1 46 47 92 92
Fax : (33) 1 45 20 60 06
Web : http://www.ibro.org
Mél : ibro@pratique.fr

Bourses de recherche IBRO/UNESCO.

Domaines d’étude : tous les domaines de la neurologie.
Lieu : (a) en Hongrie ; (b) en République tchèque.
A l’intention de : candidats de toute nationalité de niveau postdoctoral, âgé de moins de 45 ans, possédant une expérience dans le domaine de la neurologie et ayant une bonne connaissance de l’anglais ou de la langue du pays hôte.
Durée : (a) 1 an ; (b) 6 mois.
Candidatures : avant le 15 octobre ; au Secrétariat de l’IBRO, à l’adresse ci-dessus ;
Documents à joindre : un court curriculum vitae ; un court synopsis de recherche ; une liste des 5 plus importantes publications produites par le candidat ; une lettre d’acception de l’institut hôte ; pas de formulaires requis.

25) International Centre for Theoretical Physics (ICTP)

P.O. Box 586
34100 Trieste,
Italy
Tel: (39) 402240111/389
Fax: (39) 40224163
Email: mosca@ictp.trieste.it

Scholarships for diploma course participant in condensed matter physics, high-energy physics and pure mathematics (30 annually).

Open to: nationals from United Nations, IAEA or UNESCO Member States, holding a degree equivalent to a M.Sc. (or a good B.Sc.) with good knowledge of English (level TOEFL or similar acceptable; no test obligatory).
Duration: 1 year (renewable).
Value: £1,150,000 per month, including health insurance and low-cost meal coupons (limited number).
Applications: by 31 December to the Secretary of (relevant) Research Group, at the above address with application form, authorized English version of transcript of academic records and highest university degree obtained, 2 letters of recommendation, certificates of university courses proving English speaking, writing and reading ability.

26) Conseil international du bâtiment pour la recherche, l’étude et la documentation (CIB)

Kruisplein 25 G
B.P. 1837
3000 BV Rotterdam,
Pays-Bas
Tel : (31) 10 411 0240
Fax : (31) 10 433 4372
Web : http://www.bcn.ufl.edu/cib.html
Mél : secretariat@cibworld.nl

Bourses offertes par le fonds du CIB pour les pays en développement (de 5 à 10 par an).

Domaines d’étude : symposia sur la recherche en bâtiment, congrès, ateliers, etc.
Lieu : dans différentes institutions membres du CIB à travers le monde.
A l’intention de : membres du CIB dans les pays en développement, possédant les qualifications requises. Compétence exigée dans la langue du symposium en question. La contribution active des participants est requise.
Durée : période du symposium plus 2 jours.
Valeur : couvre frais de voyage, de subsistance et autres dépenses de participation.
Candidatures : le plus rapidement possible, 3 mois avant le symposium.

27) Organisation maritime internationale (OMI)

4 Albert Embankment
Londres SEl 7SR,
Royaume-Uni
Tel :(44) 171 587 3156
Fax : (44) 171 587 3259
Web : http://www.imo.org
Mél : info@imo.org

(a) Bourses d’études ;
(b) Bourses de formation, offertes principalement au titre du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), mais également au titre du programme multi/bilatéral.

Domaines d’étude : architecture navale, construction navale, navigation, aides à la navigation, essais de tenue à la mer et manoeuvrabilité, hydrographie, opérations portuaires, mécanique et électronique marines, procédures d’inspection maritime, lutte contre l’incendie, contrôle de la pollution maritime, administration maritime générale, sécurité maritime, lois maritimes, cours de courte durée sur l’observation des conventions, éducation maritime, divers certificats d’aptitude, études techniques maritimes, manutention/transport de cargos dangereux.
Lieu : tout pays offrant des conditions adéquates.
A l’intention de : ressortissants qualifiés des pays en développement qui sont États membres de l’Organisation maritime internationale, et soumis à la disponibilité des fonds.
Valeur : allocation mensuelle basée sur l’échelle adoptée par le PNUD ou le taux d’allocation journalière de subsistance selon le cas, plus frais de voyage, allocation de livres, assurance, etc.
Candidatures : soumises par le ministère compétent dans le pays du candidat, par l’intermédiaire du représentant résident local du PNUD.

28) Union mathématique internationale

Instituto de Matemàtica Pura e Aplicada
Estrada Dona Castorina 110
Jardim Botânico
22460 Rio de Janeiro, R.J.,
Brésil
Tel : (55) 21 512 4112
Fax : (55) 21 512 4112
Mél : imu@impa.br

Subventions de voyage pour assister aux congrès internationaux de mathématiciens (offertes tous les 4 ans).

Domaines d’étude : mathématiques.
A l’intention de : candidats des pays en développement âgés de moins de 35 ans. Excellente connaissance de l’anglais exigée.
Durée : la période du congrès (10 jours en août).
Valeur : remboursement des frais de voyage et indemnités journalières pour couvrir les dépenses locales.
Candidatures : avant le 31 décembre précédant l’année du congrès ; au Secrétaire.

29) Union internationale des télécommunications (UIT)

Place des Nations
1211 Genève 20, Suisse
Tel : (41) 22 730 55 11
Fax :(41) 22 7337256/7306500
Web : http://www.itu.int
Mél : patricia.faccin@itu.ch

Bourses (de 100 à 200) dans les domaines du développement des réseaux de télécommunication, leur organisation, exploitation et entretien, en vue du développement économique et social du pays du candidat.

Domaines d’étude : installation de matériel de télécommunication, tarifs, méthodes d’exploitation ; téléphonie ; télégraphie ; utilisation des fréquences de radio ; aspects techniques des émissions de radio et de télévision ; communications spatiales ; formation de personnel destiné à toutes les branches des télécommunications.
Lieu : pays où il existe des possibilités de formation appropriées, à condition que la langue d’enseignement ne constitue pas un obstacle à l’assimilation des connaissances.
A l’intention de : ressortissants des États membres des Nations Unies et des institutions spécialisées, à la demande de leur gouvernement ; sans limite d’âge (de 25 à 35 ans en moyenne). Les candidats doivent être des techniciens, des ingénieurs ou des administrateurs des télécommunications (études secondaires option mathématiques et sciences, suivies d’études spécialisées dans un domaine des télécommunications). Les candidats des pays les moins avancés o­nt priorité.
Durée : cours en modules de courte durée (I semaine à 1 mois), en longue durée jusqu’à 12 mois en fonction de la source de financement.
Valeur : les bourses sont financées par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), par les fonds de dépôt alloués dans le pays d’origine du candidat et renouvelables à la demande du gouvernement intéressé ou par l’UIT directement de ses fonds propres. L’UIT s’occupe des voyages, de l’assurance maladie et accidents, ainsi que du logement des boursiers.
Candidatures : aux autorités nationales du pays d’origine du candidat chargées de coordonner les programmes de coopération technique, lesquelles soumettront les candidatures à l’IUT, par le bureau du PNUD du pays d’origine si nécessaire, afin de s’assurer de la disponibilité des fonds. Les demandes individuelles adressées à l’IUT ne seront pas considérées.

30) Union internationale pour la science, la technique et les applications du vide

EE Department
University of Salford
Salford M5 4WT,
Royaume-Uni
Tel :(44) 161 295 5247
Fax : (44) 161 295 5999
Web: http://www.vacuum.org/iuvsta.html
Email: WESTWOOD@ISTAR.CA

Bourse de la Fondation M. W. Welch (1).

Domaines d’étude : science et techniques du vide.
Lieu : laboratoires reconnus dans différents pays sauf celui du candidat.
A l’intention de : tout scientifique qualifié, si possible jeune, ayant au moins une licence ; la préférence est donnée aux candidats titulaires d’un doctorat ; sélection des candidatures par un jury ; le candidat doit obligatoirement travailler dans le laboratoire référencé dans le programme de la bourse et doit organiser les démarches dans ce sens.
Durée : 1 an (non renouvelable).
Valeur : 12 500 dollars des États-Unis d’Amérique par année académique.
Candidatures : avant le 15 avril, au Welch Scholarship Administrator, 7 Mohawk Crescent, Nepean, o­nt. K2G 7G7, Canada.

Forum de l’alternance (Paris)

L’apprentissage est un type de formation pratique destiné aux personnes qui veulent avoir un métier spécialisé et préfèrent « apprendre sur le tas », c’est à dire apprendre en faisant directement les choses.

Pouvez-vous me donner un peu plus d’informations sur l’apprentissage ?

L’apprentissage est un type de formation pratique destiné aux personnes qui veulent avoir un métier spécialisé et préfèrent « apprendre sur le tas », c’est à dire apprendre en faisant directement les choses.
La plupart du temps, l’apprentissage est donc proposé par des employeurs en milieu de travail. Le reste de la formation consiste en une instruction théorique donnée en salle de classe.
La personne qui suit un apprentissage s’appelle une apprentie ou un apprenti.

Les employeurs autant que les apprenties et apprentis bénéficient de l’apprentissage. En effet, les employeurs se constituent ainsi une réserve de main-d’œuvre spécialisée, peu chère.
Les apprenties et apprentis, pour leur part, peuvent apprendre un métier qui leur plait, avec une méthode différente, et gagner de l’argent pendant leurs études, car à titre de travailleuses et de travailleurs, les apprentis gagnent de l’argent tout en apprenant !

Le forum de l’apprentissage de la Cité des Sciences

C’est un rendez-vous pendant lequel vous pourrez rencontrer les entreprises qui recrutent des apprentis, discuter avec elles, et les convaincre de vous prendre !!! Vous devez donc vous préparer pour y aller, vous habiller « correctement » et prendre au moins un CV.
Vous pouvez aussi y aller si vous souhaitez juste vous renseigner sur le sujet de l’apprentissage.
Les organisateurs du forum annoncent que plus de 3000 contrats en alternance
pour des jeunes de 16 à 25 ans sont prêts à être signés pour ce forum !

Autres sources de bourses (auprès d’organismes situés en France)

Cet article est une liste d’un très grand nombre d’organisations (entreprises, fondations, universités, etc.) proposant des bourses pour financer vos études dans des domaines très différents.

Ces organisations sont indépendantes de l’état ou du gouvernement français. Ce premier article rassemble les sources de bourses auprès d’organismes situés en France. Cette liste est très rare mais nous l’avons trouvée pour vous !

AUTRES SOURCES DE BOURSES (Auprès d’organismes situés en France)

1) Fondation Cetelem

(dépend de la Fondation de France).
Fondation Cetelem
« éduquer pour entreprendre »
Cetelem
20, av Georges Pompidou
92595 Levallois-Perret Cedex
Tél. : 01 46 39 92 72
Mél. : nathalie.freitas@cetelem.fr
Web : http://fondation.cetelem.com/pages/4_3.php (Attention : ne pas mettre www au début, après le http).
On postule en ligne.

Qui peut postuler ?

Pour tenir compte de la réforme LMD (Licence/Master/Doctorat) et ECTS (European Credit Transfer System), pourront déposer un dossier de demande de bourse à la Fondation Cetelem Les étudiants inscrits en Licence en septembre 2003 et titulaires à cette date d’un DEUG, d’un DUT, d’un DEUST ou équivalent, et/ou possédant 120 crédits. Les étudiants déjà inscrits ou inscrits en septembre 2003 en Maîtrise, Master, DEA, DESS ou équivalent, et/ou possédant au moins 180 crédits.

– Les étudiants inscrits en thèse de doctorat en septembre 2003.
Ces étudiants (boursiers d’Etat ou non) doivent suivre un cursus d’études correspondant aux champs d’action de la Fondation Cetelem
– Droit, économie, gestion.
– Sciences humaines et sociales.
– Lettres et langues.

Critères de sélection des lauréats

Le jury, composé de plusieurs membres du Conseil Scientifique de la Fondation, examine tous les dossiers reçus et comportant l’intégralité des pièces demandées. La sélection s’effectuera en fonction
– du parcours universitaire de l’étudiant,
– de son projet personnel et professionnel,
– de sa situation financière.

La qualité de l’expression et la présentation du dossier constituent un atout supplémentaire.

Inscription

Pour faire part de votre intention de déposer un dossier de candidature, vous devez impérativement remplir et renvoyer le bulletin de pré-inscription qui se trouve sur le site. Vous pouvez également le télécharger (PDF 30ko). Vous devrez ensuite constituer votre dossier et le faire parvenir mai 2004, le cachet de la Poste faisant foi. Rendez-vous début mars 2004 pour les bourses 2004-2005.


2) Association française des femmes diplômées des universités (AFFDU)

4, rue de Chevreuse
75006 Paris
Tel :(33) 1 43200132
Fax : (33) 1 43200132
Web : http://www.ozemail.com/au/enibfr/bourses 96/bours67.htm

Aides financières ponctuelles pour stages, études ou travaux universitaires (niveau doctorat ou postdoctorat).

Domaines d’étude : tous les domaines de l’enseignement supérieur sans exception.
Lieu : pour étudiante étrangère : en France ; pour étudiante française à l’étranger.
A l’intention de : femmes ressortissantes de tout pays.
Candidatures : avant le 31 mars.

3) Directions régionales des affaires culturelles (DRAC) Fonds d’incitation à la création (FIACRE)

27, avenue de l’Opéra
75001 Paris
Tel :(33) 1 40157300
Fax : (33) 1 40157414
Web : http://www.culture.fr/culture

(a) Aides individuelles à la création et à l’édition sous forme de subventions ou d’avances remboursables ; allocations de recherche aux critiques d’art et théoriciens en France et à l’étranger ;
(b) Allocations de recherche et de séjour en France et à l’étranger.

Domaines d’étude : peinture, sculpture, installation, photographie, graphisme, design, arts décoratifs, art vidéo/nouvelles technologies, mode/stylisme, critique d’art, bande dessinée.

A l’intention de : (a) maisons d’édition ou sociétés éditrices de revues spécialisées ; la Délégation aux arts plastiques peut aussi susciter des appels d’offres et être, le cas échéant, co-producteur d’ouvrages ;
(b) artistes professionnels résidant et ayant un compte bancaire en France, engagés dans la vie professionnelle dans les domaines énumérés.
Durée : (b) 12 mois maximum en fonction du projet, (non renouvelable).
Valeur : (a) maximum 50% du coût total des dépenses. Le montant maximum d’une avance remboursable ne peut excéder 40% du coût total des dépenses (les échéances du remboursement s’étalent sur 5 ans maximum) ; 50 000 F maximum en fonction du projet ;
(b) 100 000 F maximum en fonction du projet.
Candidatures : (a) du 27 janvier au 3 février ; (b) avant le 1er avril ; à l’adresse ci-dessus. (L’ensemble de ces aides n’étant pas des bourses d’études ou de formation, les étudiants ne peuvent y prétendre).

4) Ecole centrale de Paris

Grande-Voie-des-Vignes
92295 Châtenay-Malabry Cedex
Tel : (33) 1 4113 1000
Fax : (33) 1 41131010
Web : http://www.ecp.fr
Mél : cauger@ecp.fr

(a) Bourses « Jean Gaillard » ;
(b) Bourses du Gouvernement français (BGF) ;
(c) Bourses Socrates, Erasmus ;
(d) Bourses du Collège franco-allemand (CFA).

Domaines d’étude : études postuniversitaires.
Lieu : (a) dans l’un des départements de la Graduate School de Harvard ou du Massachusetts Institute of Technology (MIT), Cambridge, Massachusetts (États-Unis d’Amérique).
A l’intention de : (a) jeunes français pouvant suivre les cours d’une Graduate School aux États-Unis, titulaires du diplôme d’ingénieur d’une grande école ou titre équivalent et possédant une très bonne connaissance de l’anglais certifiée par les tests TOEFL ou GRE ;
(b) ressortissants de pays ayant une convention avec la France ;
(c) ressortissants européens ;
(d) ressortissants allemands.
Durée : (a) 1 an ; (b) 3 ans.
Candidatures : avant le 15 novembre de l’année précédente.

5) Ecole des hautes études commerciales (HEC)

1, rue de la Libération
78351 Jouy-en-Josas Cedex
Tel : (33) 1 39677000
Fax : (33) 1 39677440
Web : http://www.hec.fr

Bourses de scolarité en gestion, marketing et finances.

A I’intention de : étudiants admis au concours de sélection ; titulaires d’un Bachelor ou équivalent ; ou test d’admission par le CLAM.
Durée : 1 an (renouvelable).
Candidatures : avant le 1er mars, à l’adresse ci-dessus.

6) Ecole des mines d’Alès (EMA)

6, avenue de Clavières
30319 Alès Cedex
Tel : (33) 4 66785000
Fax : (33) 4 66785092
Web : http://www.ema.fr

Bourses de formation par la recherche : thèses de doctorat (20).

Domaines d’étude : génie minier, génie civil, matériaux, technique de production, intelligence artificielle, chimie et biochimie de l’environnement, mécanique, matériaux.
A l’intention de : ressortissants de tout pays, titulaires d’un diplôme d’ingénieur, maîtrise, DEA, ou diplômes admis en équivalence. La connaissance du français ou de l’anglais est obligatoire. Sélection sur dossier.
Durée : 1 an (renouvelable pour 3 ans).
Valeur : 7 600 F par mois ; possibilité d’hébergement et de restauration.
Candidatures : pas de date limite ; s’adresser au Directeur des recherches de l’École.

7) Ecole européenne des affaires (EAP)

6, avenue de la Porte de Champerret
75838 Paris Cedex 17
Tel : (33) 1 44093348
Fax : (33) 1 44093358
Web : http://www.cap.net

(a) Bourses d’enseignement supérieur de l’État ;
(b) Bourses sur taxe d’apprentissage attribuées par la préfecture de Paris sur proposition de l’École ;
(c) Bourses Simon Lazard réservées aux étudiants français et allemands de 2e année filière-Berlin ;
(d) Bourses Jacques Lambert réservées aux étudiants français des grandes écoles ;
(e) Aides exceptionnelles sur fonds de solidarité.

A l’intention de : étudiants admis à l’EAP, issus des classes préparatoires économiques et commerciales, diplômés du 1er cycle de l’enseignement supérieur ou équivalent ; admission sur concours écrit et oral ; 1 langue obligatoire : français, anglais, allemand ou espagnol ; (a) étudiants étrangers dont les parents résident en France depuis au moins 2 ans et bénéficient d’une fiscalité française d’au moins 2 ans.
Durée : renouvelable tous les ans.
Valeur : par an : (a) et (e) de 7 000 F à 19 000 F ; (b) 12 000 F ; (c) 15 000 F ; (d) de 7 000 F à 10 000 F.

8) Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE)

3, avenue Pierre Larousse
92245 Malakoff Cedex
Tel : (33) 1 41175155
Fax : (33) 14117381/453
Web : http://www.ensae.fr/ensae

Bourses d’études.

A l’intention de : ressortissants de tout pays ayant accompli 4 ou 5 ans d’études supérieures en mathématiques ou en économie et possédant une bonne connaissance du français. Concours d’entrée le 3, 4 et 5 juin ou admission sur titres : maîtrise (mention bien) de mathématiques appliquées ou de sciences économiques ; langues au choix : anglais, allemand, espagnol, russe ou italien (épreuve de langue au concours).
Durée : 1 an (renouvelable).
Valeur : de 7 500 F à 20 000 F en fonction des ressources, payable en 3 fois.
Candidature : en début d’année scolaire.

9) Ecole nationale des ponts et chaussées (ENPC)

6-8 avenue Blaise Pascal
Cité Descartes-Champs sur Marne
77455 Marne-La-Vallée cedex 2
Tel :(33) 1 64 15 30 00
Fax : (33) 1 64 15 36 91
Web : http://www.enpc.fr

Bourses de recherche (11) pour la préparation d’un doctorat de l’École.

Domaines d’étude : bâtiment-construction, économie, environnement, génie civil, géologie, hydrologie, informatique, ingénierie, mathématiques, gestion, mécanique, relations industrielles, ressources naturelles, sciences sociales, transports, urbanisme.
A l’intention de : candidats de tout pays, titulaires d’un DEA ou diplôme équivalent. Une bonne connaissance du français est exigée.
Les bourses sont exclusivement réservées aux étudiants inscrits en doctorat à l’ENPC et préparant leur thèse dans un laboratoire de l’École ou dans un laboratoire associé.
Durée : 12 mois (renouvelable 2 fois).
Valeur : 9 000 F par mois.
Candidatures : entre le 31 mai et le 31 août ; à la Direction de la recherche.

10) École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne (ÉNSMÉ)

158, cours Fauriel
42023 Saint-Étienne Cedex 2
Tel : (33) 4 77420123
Fax : (33) 4 77420091
Web : http://www.emse.fr
Mél : tor@emse.fr

Bourses de recherche du Ministère de l’industrie octroyées par l’École des mines de Saint-Étienne (20).

Domaines d’étude : procédés, matériaux, environnement et informatique.
A l’intention de : diplômés du 3e cycle, ingénieurs ou titulaires de tout autre diplôme jugé équivalent, préparant un DEA ou une thèse (25 ans maximum) ; sélection après entretiens ; français obligatoire. Durée : 1 an pour le DEA ; 1 an, renouvelable 2 fois pour une thèse.
Valeur: DEA : 6 500 F ; thèse : 8 500 F.
Candidatures : avant le 30 juin.

11) École nationale supérieure du pétrole et des moteurs Institut français du pétrole

228-232, avenue Napoléon Bonaparte
92852 Rueil-Malmaison Cedex
Tel : (33) 1 47526457
Fax : (33) 1 47526765
Web : http://www.ifp.fr/school

(a) Bourses d’études dans le domaine de l’industrie du pétrole et moteurs à combustion interne ;
(b) Bourses de formation de spécialisation pour ingénieurs ressortissants de l’Union européenne.

Domaines d’étude : pétrole, gaz, pétrochimie, moteurs, économie.
A l’intention de : ressortissants des pays de l’Union européenne, titulaires d’un diplôme d’ingénieur ou d’un titre équivalent ; (b) jeunes de toute nationalité (45 % de non-français), titulaires d’un diplôme d’ingénieur ou équivalent, ayant une bonne connaissance du français et/ou de l’anglais.
Admission sur dossier et entretien.
Durée : (a) de 11 à 22 mois ; (b) de 11 à 16 mois.
Valeur : 6 000 F par mois (scolarité gratuite).
Candidatures : avant le 28 février pour la Ire session du jury d’admission ; avant le 15 mai pour la 2e session du jury, pour la rentrée de septembre, au Secrétariat général de l’ENSPM.

12) École normale supérieure (ÉNS)

45, rue D’Ulm
75230 Paris Cedex 05
Tel : (33) 1 44323156
Fax : (33) 1 43297366
Web : http://www.ens.fr

Bourses pour les candidats de nationalité française ou d’un pays de ‘Union européenne qui, s’ils sont reçus au concours, deviennent fonctionnaires français pendant 3 ou 4 ans.

A l’intention de : ressortissants de tout pays de l’Union européenne âgés de moins de 25 ans, titulaires d’un diplôme de fin de 1er cycle universitaire.
Admission sur concours.
Durée : 4 ans (non renouvelable) ; 3 ans pour certains concours.
Valeur : 7 500 F par mois ; logement et nourriture à payer sur place.
Candidatures : avril à l’ENS, Service des concours, 48 Bd Jourdan, 75690 Paris cedex 14.

13) École polytechnique (ÉP)

91128 Palaiseau Cedex
Tel : (33) 1 69334020
Fax : (33) 1 69333040
Web : http://www.polytechnique.fr
Mél : dre@polytechnique.fr

Bourses : (a) de thèse (3) ; (b) postdoctorales (5).

Domaines d’étude : (a) mathématiques, mathématiques appliquées, informatique, mécanique, physique, chimie, biologie, économie, gestion, sciences cognitives, épistémologie ; (b) biologie, chimie, informatique, mathématiques, mécanique, physique, sciences de l’homme et de la société.
A I’intention de : ressortissants de tout pays : (a) titulaires d’un DEA ou équivalent, inscrits en doctorat à l’École polytechnique et préparant la thèse dans un laboratoire de l’École ; non-salariés ; (b) ayant obtenu le doctorat ou le Ph.D. l’année qui précède celle de l’attribution de la bourse et n’étant pas salariés en France.
Durée : (a) 2 ans (renouvelable sur 1 an) ; (b) 1 an non renouvelable.
Valeur : (a) 6 500 F par mois et couverture sociale ; (b) 9 000 F par mois et couverture sociale.
Candidatures : (a) avant le 15 mai, (b) avant le 15 janvier ; à l’adresse ci-dessus.

14) Groupement pour le développement de la télédétection aérospatiale (GDTA)

Parc Technologique du Canal
8-10 rue Hermès
31526 Ramonville-St Agne Cedex
Tel : (33) 5 61394900
Fax : (33) 5 61394959
Web : http://www.ceo.org
Mél : contact@gdta.cnes.fr

Bourses accordées dans le cadre des programmes de soutien du Centre national d’études spatiales (CNES).

A l’intention de : ressortissants de tout pays ; généralement titulaires d’une maîtrise, diplôme d’ingénieur, technicien supérieur ou équivalent.
Candidatures : 3 mois avant le début du stage, à l’adresse ci-dessus.

15) Institut catholique de Paris Faculté des sciences sociales et économiques (FASSÉ)

21, rue d’Assas
75006 Paris
Tel : (33) 1 44395289
Fax : (33) 1 44495286
Web : http://www.icp.fr
Mél : ies@icp.fr

(a) Bourses d’études françaises ou étrangères en nombre très limité ;
(b) Bourses du Conseil d’administration de l’Institut catholique de Paris (pour le 1er cycle).

Domaines d’étude : (a) théologie, philosophie, sciences religieuses, lettres, sciences de l’ingénieur, psychologie, pédagogie, sciences économiques et commerciales, interprétariat, éducation physique et sportive ; (b) sciences sociales, éthique sociale et doctrine sociale de l’Église catholique.
Lieu : Paris et Cergy-Pontoise.
A l’intention de : (a) ressortissants de tout pays, ayant accompli avec succès leurs études antérieures, ou qui sont aptes à réussir un concours de haut niveau pour les grandes écoles. La préférence sera donnée à ceux ayant accompli 1 an d’études à la FASSE ainsi qu’à ceux possédant le niveau du doctorat ;
(b) exonération accordée à ceux qui o­nt au moins I an de présence à la FASSE ; bourse du Conseil d’administration de l’ICP pour le 2e cycle. D’autres critères peuvent être pris en compte.
Durée : (a) 1 an (éventuellement renouvelable) ; (b) 2 ans maximum (non renouvelable).
Valeur : (a) 25 000 F ; (b) 30 000 F (annuel).
Candidatures : (a) avant le 1er mars, auprès du Doyen ou du Directeur de l’organisme concerné ; (b) avant février, à la Direction de la FASSE.

16) Institut de formation et d’enseignement pour les métiers de l’image et du son (FÉMIS)

6, rue Francœur
75018 Paris
Tel : (33) 1 49377911
Fax : (33) 1 49377919

Bourses d’études.

Domaines d’étude : scénario, réalisation, image, son, montage, direction de production et décor.
A I’intention de : ressortissants de tout pays, âgés de moins de 27 ans au 1er janvier de l’année du concours ; titulaires d’un diplôme d’État niveau Bac+2 ou du baccalauréat et 4 années d’expérience professionnelle dans l’image et le son ; français exigé.
Admission sur concours.
Durée : 1 an (réexamen du dossier chaque année).
Candidatures : avant le 15 février de chaque année, à l’adresse ci-dessus, ou par Minitel 3615 FEMIS.

17) Institut national des sciences appliquées de Rouen (IN SA R)

Place Émile Blondel
B. P. 8
76130 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tel : (33) 2 35528300
Fax : (33) 2 35528320
Web : http://www.insa-rouen.fr
Mél : insa@</FONT>insa-rouen.fr

Bourses d’enseignement supérieur.

A l’intention de : ressortissants français de tout âge.
Durée : 1 an (renouvelable).
Valeur : de 7 000 F à 20 000 F pour 10 mois.
Candidatures : avant le 15 avril, au CROUS, 8 rue Herbaumelle, 76042 Rouen Cedex.

18) Ministère de la culture et de la communication Délégation aux arts plastiques (DAP)

27, avenue de l’Opéra
75001 Paris
Tel :(33) 1 40157300
Fax : (33) 1 40157414
Web : http://www.culture.fr/culture

Bourses de l’Académie de France à Rome.

Domaines d’étude : arts plastiques, photographie, musique, lettres, architecture, cinéma, histoire de l’art et restauration des oeuvres d’art et des monuments, design, scénographie, arts culinaires.
Lieu : Villa Médicis, Rome (Italie).
A l’intention de : candidats français, de pays européens ou francophones, âgés de 20 à 34 ans. Les candidats doivent être créateurs, chercheurs ou spécialistes dans les domaines mentionnés ci-dessus; ils doivent avoir terminé leur scolarité et être engagés dans la vie professionnelle, être désireux d’acquérir une expérience indispensable, de perfectionner leur formation ou de poursuivre leurs recherches en Italie ; ils doivent présenter un projet et posséder une bonne connaissance des langues française et italienne.
Candidatures : la date limite de dépôt des candidatures est publiée chaque année au Journal officiel ; à l’adresse ci-dessus.

19) Réseau d’appui aux formations pour le développement (RAFOD)

30, rue Sainte-Hélène
69002 Lyon
Tel : (33) 4 72778751
Fax : (33) 4 72419988
Mél : graugnard@ipl.fr

Co-financement de bourses d’études orientées vers le développement (20).

Domaines d’étude : ingénierie de développement local.
A l’intention de : non-fonctionnaires, membres d’une o­nG ou d’une structure de la société civile, titulaires d’un bac+2 et justifiant de 2 ans d’expérience ; français obligatoire ; cofinancement à trouver par le boursier.
Admission sur dossier ;
Durée : 10 mois.
Valeur : 70 000 F par an.
Services offerts : assistance pour le logement et l’obtention de la carte de séjour.
Candidatures : en février pour la rentrée d’octobre, à l’adresse ci-dessus.

20) Université de Bordeaux I Sciences technologies

351, cours de la Libération
33405 Talence Cedex
Tel : (33) 5 56846040
Fax : (33) 5 56800837
Web : http://www.cribxl.u-bordeaux.fr

Bourses d’études de « fin de cursus » (8 par an environ).

Domaines d’étude : disciplines scientifiques.
A l’intention de : ressortissants de tout pays déjà inscrits à l’Université Bordeaux I l’année de la demande.
Durée : 1 an (non renouvelable).
Valeur: 17 000 F par an.
Candidatures : avant le 30 juin au Service des bourses de l’Université.

21) Université de Poitiers Service des relations internationales

40, avenue du Recteur Pineau
Bâtiment CRIUP
86022 Poitiers Cedex
Tel : (33) 5 49453049
Fax : (33) 5 49454039
Web : http://www.univ-poitiers.fr
Mél : sri@campus.univ-poitiers.fr

Bourses d’études de 3ème cycle.

Domaines d’étude : toute discipline.
Lieu d’études : Université de Poitiers au 15, rue de l’Hôtel-Dieu, 86034 Poitiers Cedex.
A l’intention de : étudiants des universités ayant signé un accord de coopération avec l’Université de Poitiers, âgés de moins de 26 ans au 1er octobre de l’année pour laquelle la bourse est demandée, titulaires d’un diplôme permettant l’accès au 3ème cycle français ; français exigé (attestation obligatoire).
Durée : 1 an (renouvelable).
Valeur : 20 000 F par an.
Candidatures : avant le 31 mars, au Service des relations internationales de l’Université.

22) Université de Poitiers
UFR sciences humaines et arts
Centre d’études supérieures et de civilisation médiévale (CÉSCM)

24, rue de la Chaîne
B.P. 603
86022 Poitiers
Tel : (33) 5 49454554
Fax : (33) 5 49454573
Web : http://www.msh.univ-poitiers.fr/

Bourses du Conseil général (4).

Domaines d’étude : histoire, histoire de l’art, littérature et civilisation médiévales du IXème au XIIème siècle.
A l’intention de : ressortissants de tout pays titulaires d’une maîtrise ou d’un titre équivalent. Une bonne connaissance du français est exigée.
Durée : 8 mois (non renouvelable).
Valeur : 21 000 F.
Candidatures : avant le 15 mai au CESCM à l’adresse ci-dessus ou au
Mél : Martine.libereau@campus.univ-poitiers.fr

23) Université de Rouen

1, rue Thomas Becket
76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tel : (33) 2 35146000
Fax : (33) 2 35146348
Web : http://www.univ-rouen.fr

Bourses d’accueil complémentaires pour chercheurs étrangers (3ème cycle) en stage dans les laboratoires de l’Université (55).

Domaines d’étude : sciences exactes et naturelles, médecine, pharmacie, sciences humaines, droit, sciences économiques.
A l’intention de : chercheurs confirmés ou de niveau supérieur au 3ème cycle français (quelques années de recherche), ayant une bourse principale ou conservant leur salaire d’origine et séjournant en France pour au moins 2 mois ; une bonne connaissance du français, ou en général de l’anglais, est souhaitable.
Valeur : 1 000 F environ par mois pendant 8 mois au maximum, selon les revenus ou ressources de l’intéressé, et après examen du dossier.
Candidatures : à adresser au Président du Conseil scientifique de l’Université, à l’adresse ci-dessus.

24) Université de technologie de Compiègne (UTC) Centre de recherche de Royallien

B. P. 649
60206 Compiègne Cedex
Tel : (33) 3 44234693
Fax : (33) 3 44869748
Web : http://www.utc.fr/

Bourses d’études et de recherche :
(a) niveau DEA ;
(b) niveau doctorat.

Domaines d’étude : contrôle des systèmes, génie biomédical, génie enzymatique, bioconversion, microbiologie, génie des procédés industriels, mécanique appliquée, acoustique et matériaux, calcul des structures, design, sciences de l’homme et technologie.
A l’intention de : ressortissants de tout pays, titulaires :
(a) d’un diplôme d’ingénieur, d’une maîtrise, ou d’un diplôme équivalent ;
(b) d’un DEA ou d’un diplôme équivalent ; pour tout diplôme étranger, demander une dérogation au Conseil scientifique de l’Université pour l’admission ; connaissance du français et de l’anglais requise ; en thèse, le candidat doit être accepté par un directeur de recherche.
Durée : (a) 1 an (renouvelable) ; (b) 3 ans.
Valeur : environ 4 950 F par mois.
Candidatures : du 15 mai au 30 juin.

25) Université du Maine Service des relations internationales

Avenue Olivier Messiaen
B.P. 535
72017 Le Mans Cedex
Tel :(33) 1 43833005
Fax : (33) 1 43833530
Web : http://www.univ-lemans.fr

(a) Bourses de voyage (20), attribuées en fonction des crédits alloués et des demandes ;
(b) Bourses d’études annuelles (2), attribuées par les municipalités du Mans et de Paderborn (Allemagne) ;
(c) Bourses d’excellence (2 par an) ;
(d) Bourse annuelle de Saint-Jacques de Compostelle.

Domaines d’étude : toute discipline.
Lieu : (d) Université de Saint-Jacques de Compostelle, Espagne.
A l’intention de : (a) ressortissants de tout pays, inscrits à l’Université du Maine ;
(b) étudiants de l’Université de Paderborn ;
(c) étudiants de niveau Bac+2, inscrits à l’Université du Maine ;
(d) étudiants titulaires d’une maîtrise, connaissance de l’espagnol requise.
Durée : (b) de 6 mois à 1 an ; (c) et (d) 1 an.
Valeur : (a) selon le pays de destination ; (b) environ 3 500 F par mois ; (c) 15 000 F ; (d) 24 000 F.
Candidatures : (a) les bourses sont attribuées en fonction de l’ordre d’arrivée des demandes, à l’adresse ci-dessus ;
(b) avant mi-mai ; à l’Université de Paderborn pour les Allemands, à l’adresse ci-dessus pour les Français;
(c) et (d) avant fin mars, à l’adresse ci-dessus.

26) Université Michel de Montaigne – Bordeaux III
Centre de recherche en physique appliquée à l’archéologie (CRPAA)

Maison de l’archéologie
Domaine universitaire
33405 Talence Cedex
Tel : (33) 5 56 84 51 60
Fax : (33) 5 56 84 51 57

Bourses d’université et bourses du consulat de France (20).

Domaines d’étude : physique appliquée à l’archéologie.
A l’intention de : étudiants de tout pays, titulaires de la maîtrise en sciences physiques ou archéologie, ou diplôme équivalent ; attestation de stage de fouilles archéologiques. Français obligatoire (test de vérification).
Durée : 9 mois (renouvelable tous les ans).
Valeur : 1 000 F par mois, pendant 9 mois.
Candidatures : avant le 30 juin, à l’adresse ci-dessus.

27) Université Robert Schuman – Strasbourg III Institut des hautes études européennes

10, rue Schiller
67081 Strasbourg
Tél : (33) 3 88150545
Fax : (33) 3 88368611
Web : http://cuej.u-strasbg.fr/

(a) Bourses de l’Institut (8) ;
(b) Bourses de la Ville de Strasbourg (8).

Domaines d’étude : études européennes : histoire de l’Europe, économie européenne, droit des institutions européennes, vie politique en Europe.
A l’intention de : ressortissants de tout pays (étudiants étrangers admis en certificat d’études européennes), titulaires d’une licence ou d’un diplôme équivalent ; français exigé.
Durée : (a) 8 mois ; (b) 1 an (non renouvelable).
Valeur : (a) 1 250 F par mois ; (b) 10 000 F par an.
Candidatures : avant le 15 juin.

28) Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
Département d’élevage et de médecine vétérinaire CIRAD-ÉMVT

B.P. 5035
34032 Montpellier Cedex 1
Tel : (33) 4 67593727
Fax : (33) 4 67593797
Web : http://www.cirad.fr
Mél : duvallet@cirad.fr

(a) Cours conduisant au « DESS de productions animales en régions chaudes » : connaissance du milieu et écologie de l’élevage ; économie et développement des productions animales : problèmes technico-économiques ; enseignement de synthèse e contrôle des travaux personnels ; stage pratique de 4 mois ; 20 participants en moyenne ;
(b) Certificat de pathologie animale tropicale ;
(c) Stages pratiques en enseignements spécifiques ;
(d) Cours international de production et pathologie des ovins et caprins : production, amélioration et valorisation des petits ruminants.

A l’intention de : ressortissants de tout pays, titulaires du diplôme de docteur vétérinaire ou d’ingénieur agronome, ou tout titre jugé équivalent ; titulaires d’une maîtrise en sciences de niveau universitaire français. Les cadres moyens, titulaires d’un diplôme de technicien d’élevage peuvent être inscrits pour des stages de perfectionnement ; possibilité de stage linguistique initial en France pour les étudiants étrangers. Cours d’été, stages sur le terrain en régions chaudes ; sélection sur dossier.
Organisés : (a), (b) et (d) au CIRAD-EMVT ; (c) déplacements fréquents en fonction de l’objet du stage, en ville universitaire ou au CIRAD-EMVT.
Durée : (a) 12 mois (débutant en octobre) ; (b) 3 mois ; (c) 6 mois en moyenne ; (d) 4 semaines.
Frais : inscription : 1 000 F ; scolarité : (a) 25 000 F et (b) : 7 000 F ; (d) 16 500 F environ.
Assistance financière : bourses du Ministère français de l’enseignement et de la recherche (3 par an).
Services offerts : bibliothèque ; équipement informatique ; centre d’information sur le logement.
Inscriptions : (a) et (b) avant le 1er juin ; (c) au moins 4 mois avant la date prévue pour le début du stage; (d) avant le 15 février.

29) American University of Paris (AUP)

31 avenue Bosquet
75007 Paris
Tel: (33) 1 40 62 07 20
Fax: (33) 1 47 05 34 32
Web: http://www.aup.edu
Email: admissions@aup.edu

Grants, bans and work-study positions available based o­n need academic merit; tuition reductions may attain 50 % of annual tuition costs. It concerns B.A. and B.Sc. degree programme in liberal arts (30 participants per course). Instruction in English.

Subjects: include art history, comparative literature, computer science, European cultural studies and philosophy, French studies, international affairs, international business administration, international economics, applied economics, modern history and engineering.
Open to: candidates of all nationalities, over 18 years of age, with proven English fluency, in high academic standing and with a secondary-school diploma.
Applications: at the above address.

Les Programmes d’échanges internationaux

Si vous voulez faire vos études en France, il existe de nombreuses possibilités pour participer à des programmes d’échanges internationaux.

Voici quelques explications du fonctionnement des programmes Socrates-Erasmus, Leonardo Da Vinci et d’un programme d’ingénieurs de l’agence EduFrance (n+i).

SOCRATES – ERASMUS

Qu’est ce que SOCRATES-ERASMUS ?

Le programme SOCRATES soutient les projets de coopération européenne dans 8 domaines dont un : le programme ERASMUS : programme d’échange pour étudiants et personnel enseignant des établissements d’enseignement supérieur.
30 pays participent à ce programme : les 25 membres de l’ UE, les 3 pays de l’ Espace Economique Européen (Islande, Liechtenstein, Norvège), la Bulgarie et la Roumanie.

Qui peut participer à ERASMUS ?

ERASMUS est ouvert à tous les types d’établissement d’enseignement supérieur, toutes les disciplines et tous les niveaux de l’enseignement supérieur jusqu’au doctorat (sauf la 1ère année).

Vous devez :

– être étudiant et suivre un programme d’études officiel de l’enseignement supérieur qui conduit à un diplôme universitaire ou à un certificat d’études supérieures dans l’un des pays participants ;
– être citoyen de l’un des pays participants ;
– avoir obtenu votre première année.

Combien de temps puis-je partir ?

Vous pouvez passez entre 3 mois et une année universitaire complète à l’étranger.En général, les étudiants partent le 1er ou le 2nd semestre, ou une année entière.

Y a-t-il une date limite à respecter ?

Il n’existe pas de date limite pour les demandes.Chaque université organise sa procédure de sélection.Renseignez-vous auprès de votre université.

Puis-je obtenir une bourse ERASMUS ?

Oui.Des bourses sont accordées pour couvrir une partie des frais : frais de voyage, coût plus élevé de la vie dans le pays d’accueil…

Le montant accordé varie d’un pays à l’autre mais vous pouvez combiner la bourse ERASMUS avec d’autres aides financières accordées par votre université, votre Etat ou d’autres organismes publics ou privés.
Pour la demande de bourse ERASMUS, contactez le bureau des relations internationales de votre université.

Dois-je payer un droit d’inscription à l’université étrangère ?

Vous ne payez aucun droit (de scolarité, d’inscription…) à l’établissement d’accueil mais vous devrez peut-être payer des cotisations relatives aux assurances…) comme les étudiants locaux.En revanche vous devrez payer les droits d’inscription habituels à votre université.

Ma période d’études à l’étranger sera-t-elle reconnue par l’université de mon pays ?

Oui. L’ERASMUS fait partie du programme d’études que vous suivez dans votre université.Il est reconnue par le « contrat d’apprentissage ».
Contrat d’apprentissage=contrat qui lie l’étudiant, l’université et l’établissement d’accueil où figure les modules étudiés.Le contrat peut être modifié avec l’accord de chaque partie.

Qu’est-ce que l’ ECTS (European Credit Transfer System) ?

Le Système européen de transfert d’unités de cours capitalisables est un système d’allocation et de transfert d’unités de cours reconnues par les universités qui permet de mesurer la charge de travail de l’étudiant requise pour accomplir des unités de cours (par exemple,une année d’étude complète équivaut à 60 unités).

Quelle doit être ma connaissance de la langue du pays dans lequel j’envisage d’aller ?
Vous devez avoir acquis une connaissance suffisante de la langue dans laquelle les cours seront dispensés (connaissance grâce à un cursus de langues, à des séjours personnel à l’étranger…).
Il peut y avoir dans votre université (d’origine ou d’accueil) des cours de langues préparatoires et il existe aussi pour les langues les moins utilisées, des cours intensifs de préparation linguistique (ILPC).

En matière de logement ?

Le moins cher consiste à louer une chambre sur le campus (contacter le service logement de votre université d’accueil).Mais le bureau Socrates peut aussi vous aider. Il faut savoir qu’il existe également des programmes intensifs (PI) de courte durée (10 jours à 3 mois) qui rassemble des étudiants, du personnel enseignant…pour toutes les disciplines. SOCRATES/ERASMUS peut financer un PI pendant 3 années consécutives au maximum.

Il existe aussi des formules spéciales pour les étudiants handicapés.

Le programme Leonardo da Vinci (programme de SOCRATES) contribue à la mise en œuvre d’une politique de formation professionnelle au sein de la Communauté européenne. Il favorise le développement de l’éducation et de la formation tout au long de la vie. A ce titre, il soutient les initiatives innovantes mises en œuvre sur la base de partenariats transnationaux conclus entre les différents acteurs de la formation, publics ou privés (entreprises, organisations professionnelles, organismes de formation, écoles, universités…).

Le programme Leonardo da Vinci est ouvert à l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne, aux pays de l’Espace économique européen (Islande, Liechtenstein, Norvège), à la Roumanie et la Bulgarie.

La participation de la Turquie est actuellement en cours de négociation.

La deuxième phase du programme Leonardo da Vinci couvre la période du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2006.

Objectifs

Leonardo da Vinci poursuit trois objectifs principaux :

– Renforcer les aptitudes et compétences des individus, surtout des jeunes, qui suivent une première formation professionnelle, quel qu’en soit le niveau.
– Améliorer la qualité de la formation professionnelle continue et faciliter l’accès à l’acquisition d’aptitudes et de compétences tout au long de la vie.
– Promouvoir et renforcer la contribution de la formation professionnelle au processus d’innovation afin d’améliorer la compétitivité et l’esprit d’entreprise, en vue de créer de nouvelles possibilités d’emploi.

Projets soutenus

Le programme Leonardo prévoit son soutien à deux grands types de projets articulés autour de cinq mesures, une pour les projets mobilité et quatre pour les projets d’ingénierie de formation ou projets pilotes.

Mobilité

Elle concerne les personnes en formation professionnelle initiale, les étudiants, les jeunes travailleurs et diplômés récents, les échanges de formateurs et les visites d’étude pour responsables de la formation professionnelle. Toute période de formation effectuée dans le cadre d’un partenariat entre organismes d’au moins deux des pays éligibles peut bénéficier du soutien de la Communauté européenne.

Ingénierie de formation / projets pilotes

• Projets pilotes
Le soutien communautaire s’applique à la conception, la diffusion et l’évaluation de pratiques innovantes en matière de méthodes, supports et contenus de formation ou d’orientation professionnelle.
• Compétences linguistiques
Ce volet a pour objectif de promouvoir les compétences linguistiques en milieu professionnel.
• Réseaux transnationaux
Cette mesure permet de financer des activités menées autour d’une thématique donnée par des réseaux pluridisciplinaires regroupant les acteurs de la formation professionnelle.
• Outils de référence
Il s’agit de l’élaboration et de la diffusion de données comparables, analyses quantitatives ou qualitatives, relatives aux systèmes et dispositifs de la formation professionnelle en Europe.

Types de subventions accordées

– coût du voyage
– allocation forfaitaire de séjour
– frais de préparation linguistique et culturelle
– frais de gestion

Les séjours Erasmus sont possibles de la deuxième année d’études jusqu’à la fin du doctorat. Dans le cas des stages Leonardo, il n’y a pas de condition d’année d’études. Séjours Erasmus et stages Leonardo doivent être d’une durée comprise entre 3 et 12 mois. Ces départs doivent se faire en accord avec le responsable de votre formation.

Votre stage Leonardo peut également entrer en ligne de compte pour la délivrance de votre diplôme. Si vous effectuez un stage Leonardo dans le cadre d’une formation à visée professionnelle, il est possible que cette expérience bénéficie du label Europass formation.

Pour les stages Leonardo, vous pouvez demandez une allocation qui peut atteindre la somme de 370 € par mois. C’est le service des relations internationales de votre établissement qui vous indiquera la marche à suivre pour bénéficier de ces allocations.

Dans certaines régions et sous certaines conditions, les collectivités territoriales apportent un complément d’aide aux étudiants qui partent en mobilité européenne.

N+i s’adresse à des étudiants ayant une formation supérieure en sciences de l’ingénieur d’un minimum de 4 années (diplôme de Bachelor — BTech, BEng, BSc, BPhil ou équivalent) et leur offre la possibilité de compléter leur formation en France, en français après une adaptation linguistique.

N+i Engineering Institute (réseau de plus de 54 Grandes écoles en France) a été conçu pour former les futurs ingénieurs à vocation internationale.

Les étudiants o­nt le choix entre 2 programmes :

– n 1 programme « cour » en 1 an (ajustable aux besoins : 9 ou 18 mois), non diplômant, appelé « Expérience » comprenant un semestre de cours ou de recherche dans une entreprise ou dans une école d’ingénieur ,ou un stage encadré par un enseignant dans une entreprise.
– n 1 programme « long » de 2 ans conduisant à l’Official Master’s degree (diplôme national « d’ingénieur »)

Dans les 2 cas, les études sont en français (après une période d’adaptation linguistique incluse à la formation).

Pour faciliter l’insertion des étudiants internationaux dans le système français, n+i propose dès leur arrivée une aide personnalisée : aide aux formalités, logement réservé…

Le programme en 1 an est noté et peut être crédité par l’université d’origine du candidat.Il est sanctionné par un certificat de transfert de crédits (diploma).

Le programme en 2 ans est un diplôme national qui donne les mêmes droits aux ingénieurs étrangers qu’aux ingénieurs français en terme d’emplois, de salaires, de carrière…

Toutes les Grandes écoles en France sont en relation étroite avec de nombreuses entreprises de toute tailles et dans des domaines différents, ce qui permet à leurs étudiants d’acquérir une expérience industrielle en travaillant très tôt dans le cadre de leurs études sur des projets concrets dans les entreprises.

La formation d’ingénieur, en France, est un bloc de 5 ans.Avec « n+i », les étudiants peuvent, avec un Bachelor, être admis pour les deux dernières années de formation mais à condition que la formation de Bachelor corresponde à la formation d’ingénieur (exemple :Bachelor en Mechanical pour un diplôme d’ingénieur en Mechanical).

Il n’est pas possible de changer TOTALEMENT de thématique (exemple : Bachelor en Génie civil et diplôme d’ingénieur en Informatique) mais quelques inflexions sont possibles (exemple : une formation en Géni civil qui forme à l’utilisation de codes de calculs, de dessins assistés par ordinateur, de simulation mais toujours en rapport avec le génie civil).

Le programme n+i en 1 an revient à environ 30 000€ (programme en 2 ans, environ 54 000€) tout compris (frais d’école, frais de vie, transport) mais vous pouvez bénéficier de nombreuses aides si vous présentez un dossier solide :

– aide automatique du gouvernement français spécifique au programme n+1 (15 000€ pour le n+1 en 1 an ,30 000€ pour celui en 2 ans).
– participation des régions et des gouvernements (français et étrangers)
– bourses des écoles
– bourses de l’Etat français
– bourses Eiffel
– partenariats et bourses d’entreprises.

La liste des programmes d’échanges internationaux est longe, chaque université / école a ses propres partenariats et programmes bien spécifiques.

Les moyens pour financer vos études en France

Cet article est destiné à tous les étudiants qui cherchent un financement de vos études !
Il présente trois possibilités existantes pour les étudiants étrangers :

– obtenir une bourse,
– passer un contrat avec une entreprise,
– bénéficier d’un prêt bancaire.

Il s’agit de conseils et d’informations qui me semblent très importantes et qui sont basées sur mon expérience.

Tout d’abord, la recherche prend en général beaucoup beaucoup de temps ! Je vous conseille de commencer à vous informer le plus tôt possible, environ 1 an avant le début de votre année universitaire en France. Et informez vous très très bien (avec le site de CERISE, par exemple !)

Les moyens existants pour financer les etudes sont  :

  1. Obtenir une bourse 🙂
    C’est la meilleure solution, bien sûr ! Vous pouvez vous informer si l’universite/l’école/le programme d’échanges vous propose des aides. Ces aides peuvent couvrir les taxes d’etudes, le logement, le transport, les mutuelles, etc. Cette aide peut aussi être un montant fixé pour chaque mois de vos études (exemple : ERASMUS).
    Si votre école ne vous propose pas de bourse, vous pouvez en chercher une en demandant dans votre pays, aux différentes institutions : mairies, conseil régional, gouvernement, etc.
    Vous pouvez aussi demander des informations à l’ambassade de votre pays en France, qui connaît certainement la façon dont leurs étudiants financent leurs études.
    Vous pouvez aussi rechercher les fondations, les associations, et tous les types d’organisations qui proposent des bourses d’études. Je vous assure qu’il y a vraiment beaucoup d’organisations qui proposent bourses pour les étudiants internationaux ! J’ai préparé des listes de contacts de ces organisations ! Je vous conseille d’aller les voir dans la rubrique : ‘Financer mes études’ et ‘Etudes’.
  2. Passer un contrat avec une entreprise 🙂
    Vous pouvez trouver une entreprise dans votre domaine d’études qui est prête à vous financer vos études. Cette entreprise peut aussi vous proposer un stage et/ou contrat de travail après et/ou pendant vos études. C’est vraiment super ;-)) !
    Pour cela, il faut que vous fassiez une recherche des entreprises qui peuvent être intéressées par ce que vous savez faire, par les langues que vous parlez, par votre pays d’origine.
    Ensuite, vous devez les convaincre que vous êtes assez motivé et qu’ils vont ‘gagner’ avec vous. Cela prend beaucoup de temps et c’est pas facile mais c’est possible ;-)))
  3. Bénéficier d’un prêt bancaire !
    Vous pouvez essayer de négocier avec les banques pour financer vos études et votre séjour. Par contre, vous devez savoir que c’est vraiment très difficile.
    Si vous n’avez pas d’autres solutions, ou plus assez de temps, ou que vous n’avez pas réussi les autres solutions, vous pouvez demander un prêt bancaire. Attention cependant à vous faire aider par une personne qui sait bien comment fonctionnent les banques françaises pour bien comprendre quels engagements vous prenez.
    Vous pouvez négocier pour obtenir des conditions plus intéressantes mais le plus important est de s’informer très bien !

Etre fille (ou garçon) au pair en France

Le programme « au pair » permet chaque année à de nombreuses filles, mais aussi à des garçons, de partir à l’étranger dans une famille pour s’occuper de leurs enfants quelques heures par jour, et apprendre la langue du pays (les cours de français sont obligatoires), découvrir une nouvelle culture, pendant le reste de la journée 🙂

Cet article vous explique comment se passe le programme « au pair » en France.Pour pouvoir partir comme jeune fille ou garçon au pair, il vous faut d’abord une école pour apprendre la langue française, c’est obligatoire !

Comment trouver une école ?

Il existe plusieurs possibilités :• s’inscrire (dans le pays d’origine ou directement en France) auprès d’une organisation pour les filles au pair (garçon au pair) qui vous proposera une liste des écoles supérieure de la langue française
• se renseigner auprès de vos amis, amis de vos amis qui o­nt étudié dans une école de langue. Ils sauront vous renseigner sur l’existence des écoles de langue, sur la qualité de l’enseignement et sur les diplômes préparés.
• effectuer personnellement une recherche par le biais d’Internet

Comment procéder à l’inscription ?

D’abord, il faut faire une pré-inscription. Une pré-inscription vous permet de réserver une place et pour certain d’obtenir un visa si l’obtention de celle-ci est nécessaire pour venir en France.

Quels sont les documents vous demandera-t-on lors de la pré-inscription ?

• une photocopie du diplôme de fin d’études secondaires ou de l’équivalence du Baccalauréat (traduction),
• selon la situation de l’étudiant, une photocopie de l’un de ces documents : carte d’identité, ou passeport (identité et validité), ou passeport avec visa, ou titre de séjour,
• une photocopie d’un extrait de naissance pour tous les étudiants de moins de 28 ans (traduction en français obligatoire),
• 3 photos d’identité.

Quels sont les frais d’études ?

Le montant de frais d’études dépend du nombre de d’heures par semaine choisies et de la matière étudiée.A titre d’exemple, les tarifs affichés par certaines écoles pour l’année 2004 :

Cours sur un semestre (15 semaines) :3 heures par semaine / 45 heures au total / 360 €6 heures par semaine / 90 heures au total / 720 €9 heures par semaine / 135 heures au total / 1 080 €15 heures par semaine / 225 heures au total / 1 800 €18 heures par semaine / 270 heures au total / 2 160 €21 heures par semaine / 315 heures au total / 2 252 €

Travailler pendant les études ?

Il existe plusieurs possibilités :

• travail en qualité de fille (garçon) au pair : vous vivez chez la famille d’accueille, assurez différentes tâches à domicile en contrepartie de la rémunération en nature à savoir la nourriture et/ou le logement,
• stagiaire aide familiale : vous vivez chez une famille où vous assurez au maximum 30 heures hebdomadaires de tâches familiales en contrepartie du gîte et du couvert.
• jobs d’étudiant en raison de 20 heures par semaine : café, restaurant, bar, garde des personnes âgées….

Quelles sont les conditions nécessaires pour effectuer un séjour au pair en France ?

• nationalité : tous les étrangers, quelle que soit leur nationalité, peuvent prétendre au statut de aide familial. les jeunes Français ne sont donc pas concernés.
• sexe : majoritairement utilisée par les jeunes filles, la formule ne leur est pas cependant réservée.
• âge : il faut avoir au moins 18 ans et 30 ans au plus
• études : deux conditions sont posées : – justifier d’une connaissance préalable du français et être inscrit à un cours de Français pour étranger.
• durée : la durée de l’engagement ne doit pas être inférieure à trois mois, ni supérieure à un an. Peut-être prolongée de 6 mois.

Quelles sont les obligations du stagiaire aide familial ?

Le stagiaire aide familial doit participer à des tâches familiales courantes (l’entretien et la garde des enfants, pas de gros travaux). Le temps effectivement consacré à ces prestations ne doit en principe pas excéder cinq heures par jour, soit 30 heures par semaine.

La famille d’accueil doit fournir au stagiaire : une chambre individuelle si possible, les repas à la table familiale, de l’argent de poche – entre 198,18 € et 243,92 €, un jour de repos par semaine, une protection sociale. Il est d’usage que la famille participe aux frais de transport du stagiaire pour lui permettre de suivre les cours de français.
En cas de désaccord : un préavis de deux semaines (sauf cas de faute grave) doit être donné par le stagiaire comme par la famille. En cours de séjour, si l’on constate des anomalies ou si la famille d’accueil a des exigences injustifiées, ne pas laisser la situation se dégrader. Se mettre immédiatement en rapport avec le correspondant de l’agence qui a constitué le dossier.

Quelles sont les formalités effectuer pour devenir une fille (garçon) au pair ?

Le candidat doit constituer un dossier comprenant :

• un accord de placement au pair en 4 exemplaires sur formulaire type signé par le futur stagiaire et le représentant de la famille d’accueil (ou d’un organisme intermédiaire habilité à effectuer le placement des aides familiaux étrangers),

• une justification des études suivies dans le pays d’origine,

• un certificat d’inscription à un cours de français,

• un certificat médical de moins de trois mois,

• une autorisation des parents si le stagiaire est mineur, à envoyer à l’organisme ou à la famille d’accueil. Ce dossier sera déposé, par le représentant qualifié de la famille d’accueil ou par un organisme habilité à effectuer le placement des aides familiaux étrangers, à la direction départementale du travail et de l’emploi, service de la main d’oeuvre étrangère, du lieu de résidence de la famille d’accueil afin d’établir un accord de placement au pair de stagiaire aide familial.

Comment obtenir le tire de séjour et l’autorisation provisoire de travail ?

Différents cas de figure existent :

• le jeune étranger est encore dans son pays : il doit obtenir le visa de long séjour. Arrivé en France, il doit se présenter à la préfecture de région , pour obtenir sur présentation de son visa et de l’inscription à un cours de français, une carte de séjour temporaire, mention étudiant. Il doit avoir satisfait au contrôle médical prévu auprès de l’OMI (office des migrations internationales). Il obtient ensuite , sur présentation de sa carte de séjour, une autorisation provisoire de travail, auprès de la DDTE, service de la main d’oeuvre étrangère.

• le jeune étranger est déjà en France : s’il est étudiant et désire obtenir un placement au pair, il doit se procurer une autorisation provisoire de travail. S’il possède un visa « touriste », il lui est impossible de régulariser sa situation en France.

• le jeune étranger fait partie de l’Union européenne : sont dispensés de l’autorisation provisoire du travail : les Algériens, les ressortissants d’un pays d’Afrique au Sud du Sahara, autrefois sous administration française (à l’exception des Gabonais, Guinéens, Malgaches)

Assurances et cotisations sociales

Les jeunes étrangers au pair sont couverts par l’assurance maladie maternité et par l’assurance accidents du travail. Ils sont déclarés et immatriculés à la Sécurité sociale. Les cotisations sont exclusivement à la charge de la famille d’accueil.

Formalités à accomplir : dans les 8 jours suivants l’embauche, l’employeur doit se faire immatriculer à l’URSSAF dont il dépend et déclarer le stagiaire aide familial à la caisse primaire d’assurance maladie de son lieu de résidence.

Votre protection sociale

En tant qu’étudiant au pair en France, vous êtes couvert par l’assurance accident du travail et par l’assurance maladie maternité. Les cotisations sont à la charge de la famille qui vous accueille. Elle doit vous déclarer et vous immatriculer à la Sécurité sociale. Dans les huit jours suivant l’embauche, l’employeur doit se faire immatriculer à l’URSSAF dont il dépend et déclarer le stagiaire aide familial à la caisse primaire d’assurance maladie de son lieu de résidence.

Enseignement supérieur – Arts appliqués, graphiques, plastiques

Quand o­n est créatif, qu’on a du talent, un bon « coup de crayon »; le sens des formes, des couleurs, une bonne culture générale, o­n peut se former et travailler dans le domaine de l’art. La France offre une grande variété de formations de haut niveau dans ce domaine.Les formations et les débouchés sont très différents selon que l’on s’intéresse aux arts appliqués, aux arts graphiques ou aux arts plastiques.

Arts appliqués, graphiques

a

Architecte d’intérieur, maquettiste dans l’édition, l’imprimerie, la publicité, l’audiovisuel ou le film d’animation, illustrateur, dessinateur de BD, designer, styliste, céramiste, …

Les formations courtes :

2 ans d’études après les études secondaires.
Il est possible de préparer un brevet de technicien supérieur (BTS) : il existe BTS arts appliqués :

– architecture intérieure,
– art céramique,
– art textile et impression,
– assistant en création industrielle,
– styliste de mode,
– expression visuelle option « espaces de communication, communication visuelle »,
– options « graphisme, édition publicitaire ou multimédia ».-

Ces diplômes se préparent dans quelques lycées publics et dans quatre écoles supérieures d’arts appliqués

– à Paris – Ecoles Estienne, Olivier de Serres, Boulle et Duperré,
– en province – ESAAT à Roubaix, La Martinière à Lyon.

L’entrée dans ces formations est très sélective et il faut déjà avoir une solide formation artistique. Très convoitées par les Français (500 candidats pour15 places), ces classes peuvent admettre des étudiants étrangers présentant les qualités artistiques nécessaires et connaissant bien la langue française car l’enseignement est dispensé en français.

Outre la préparation aux BTS déjà mentionnés, les écoles supérieures d’arts appliqués préparent à d’autres diplômes dits « diplômes des métiers d’art » (DMA), comme par exemple les DMA de costumier réalisateur, cinéma d’animation, arts graphiques (gravure, illustrations, reliure typographie), arts textiles, céramiques…

Les formations longues :

Pour ceux qui o­nt déjà fait au moins 2 ans d’études supérieures d’arts plastiques, il est possible de préparer un diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) en 2 ans et d’être spécialiste de la conception création dans les domaines des arts appliqués : architecture d’intérieure, communication visuelle, création industrielle, concepteur- créateur textile, mode et environnement, conception multimédia, infographie, animation.

Arts plastiques

En université :

Les études sont plus théoriques : (réflexion sur l’art et sa place dans la société).

– La Licence

Accessible après 2 ans d’études supérieures d’arts, d’histoire des arts et archéologie. Il existe une licence d’arts plastiques, une licence d’arts appliqués et des licences spécifiques comme celle d’esthétique et sciences de l’art de l’université de Paris I ou la licence professionnelle art du textile et du tapis à l’université de Clermont Ferrand.
Dans certains cas, il est possible de concilier connaissances techniques et artistiques comme dans le design industriel (IUP de génie mécanique et productique de l’Université de Montpellier II).

– Le grade de mastaire

Il est possible de préparer des diplômes d’études approfondies (DEA) en vue d’un doctorat, comme par exemple : le. DEA d’histoire de L’art et archéologie de l’université Paris 4. Ou encore des diplômes d’études supérieures spécialisées (DESS), o­n peut citer le DESS Design de Compiègne et Nancy II, celui de la mode de l’université de Lyon II, des industries du luxe et des métiers d’art de l’université de Marne-la-Vallée.

En écoles spécialisées :

Une cinquantaine d’écoles d’art, municipales, régionales et nationales (dépendantes du Ministère de la culture) préparent à des diplômes reconnus. La sélection artistique pour accéder à ces formations est très rigoureuse (concours avec épreuves de culture générale, épreuves pratiques, entretiens). Le diplôme national d’arts et techniques (DNAT) est délivré à l’issue d’un cursus de 3 ans et le diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSÉP) après un cursus de 5 ans.

Outre ces écoles d’art, il existe trois écoles nationales supérieures d’art (accès après une solide préparation). Par exemple :

L’école nationale supérieure des beaux-arts (ENSBA) qui forme des artistes peintres, graveurs, sculpteurs. La formation est d’une durée de 5 années.
L’école nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD) qui forme des créateurs, des décorateurs, designers, créateurs multimédias… La formation est d’une durée de 4 années.
L’école nationale supérieure de création industrielle (ENSCI) dite « les Ateliers » forment des créateurs de produits industriels, des designers textile. La formation est d’une durée de 5 années.